Mairie de Bois-Colombes - 15, rue Charles-Duflos - 01 41 19 83 00

Plan interactif Entre bois-colombiens quoi de neuf à bois colombes ?

Pour consulter les précédents numéros
Index des n°1 à 10 - Index des N°11 à 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124


                          

Parution :
Tous les 2 mois
Tirage :

15 000 exemplaires Rédaction :
Service communication
01 41 19 83 52
Régie publicitaire :

ESER -
01 48 12 00 20


-------------------

Le journal est distribué dans les boîtes aux lettres.
Si vous ne le recevez pas, vous pouvez nous contacter
à cette adresse :
bois-colombes@bois-colombes.com

Valid XHTML 1.0 Transitional

N°65 Juillet/Août 2006

les JBC


Vous souhaitez recevoir un numéro du journal ?
Laissez-nous vos coordonnées à la page indiquée ci-dessous, nous vous l'enverrons dans les meilleurs délais.

Accéder à la page de demande d'envoi postal des JBC



JBC n°65 .Pour revenir en haut de la page, cliquez sur : haut de page
EXTRAITS


aa DOSSIER
L'atout 92 de Bois-Colombes

Affaires scolaires et périscolaires - Jeunesse et Sports
Yves Révillon : “le conseil général est notre partenaire privilégié”

Les 1 428 881 habitants du 92 sont représentés par une assemblée départementale qui réunit 45 conseillers généraux, chacun élu sur la base territoriale de son canton. Quarante de ces cantons ont été créés en 1967, date à laquelle la première réunion du conseil général a eu lieu. Chaque canton est représenté par un conseiller général. Ainsi, Yves Révillon, maire de Bois-Colombes et vice-président du Conseil général, représente le canton de Bois-Colombes à l’assemblée départementale. Pour mémoire, le Conseil général des Hauts-de-Seine
a connu 5 présidents depuis 1967 : Pierre Lagravère, Jacques Baumel, Paul Graziani, Charles Pasqua, et, depuis 2004, Nicolas Sarkozy.

Pour aider les parents, les personnes handicapées et les personnes âgées
Avec un budget de plus de 600 millions d’euros en 2006, les Hauts-de-Seine ont augmenté de 11% la part consacrée aux politiques de solidarité. L'action sociale représente ainsi 53 % du budget de fonctionnement du 92. Pour le Conseil général, il s’agit avant tout de faciliter la vie quotidienne des personnes handicapées, de permettre le choix de l’autonomie aux personnes âgées et de multiplier l’offre des modes de gardes pour la petite enfance. Trois priorités partagées par la ville de Bois-Colombes.
Des actions en faveur des personnes handicapées
Le Conseil général a proposé aux communes des Hauts-de-Seine d’établir une «charte ville-handicap» et s’est engagé à les accompagner dans cette démarche en 2003. Bois-Colombes a signé une charte pour améliorer les conditions de vie des familles confrontées au handicap, en adaptant par exemple les logements et en aidant au maintien à domicile.
La charte s’est également traduite à Bois-Colombes par un effort considérable de communication, l’aménagement d’un point-info handicap au sein du Centre Communal d’Action Sociale et un effort d’intégration des enfants depuis la crèche jusqu’au collège.
Des aides pour la garde des tout-petits et l’autonomie des personnes âgées
La volonté d’apporter un soutien financier au développement des différents modes de garde pour les tout-petits s’est, quant à elle, concrétisée récemment par l’octroi de l’allocation mensuelle «Bébé Dom 92». Elle s’adresse aux familles alto-séquanaises employant une auxiliaire parentale ou une assistante maternelle pour la garde d’un enfant de moins de 3 ans. Par ailleurs, le Département apporte son aide financière à la modernisation des crèches de Bois-Colombes dont la gestion a été transférée à la ville. Enfin, les personnes âgées peuvent bénéficier de nombreuses aides du Département. Citons l’APA, l’allocation personnalisé d’autonomie, qui permet de financer, pour partie, les aides liées à une perte d'autonomie.
Une politique dynamique en faveur de l’environnement
Le conseil général gère les parcs départementaux comme ceux de Sceaux, Les Chanteraines à Villeneuve-La Garenne, le parc du Mont-Valérien à Suresnes, Pierre-Lagravère à Colombes, l’île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux, le parc Henri-Sellier au Plessis-Robinson, ceux de Nanterre, André-Malraux et le Chemin de l’Île, sans oublier les haras de Jardy à Marnes-la-Coquette. Par ailleurs, le conseil général joue un rôle moteur dans l’aménagement des berges de Seine.

Et bien d’autres domaines d’intervention
Le conseil général prend aussi en charge l’entretien de la voirie départementale, la gestion d’un certain nombre d’équipements publics (les collèges, les ports, les bibliothèques départementales et les archives), les transports scolaires, la protection sanitaire de la famille et de l’enfance et les services d’incendie et de secours. Par ailleurs, le département développe une politique d’aide et de soutien aux entreprises.
A noter également que dans les nouvelles compétences accordées à l’échelon national, on trouve, entre autres, la gestion des TOS (Personnels techniciens, ouvriers de service exerçant leurs missions dans les collèges) le développement des enseignements artistiques et une plus grande responsabilité dans le domaine sanitaire. http://www.hauts-de-seine.net.


Pour la réalisation des grands projets de Bois-Colombes
Le Conseil général des Hauts-de-Seine a apporté et continue d’apporter une aide précieuse aux réalisations importantes de la ville de Bois-Colombes.
Après le départ d’Hispano-Suiza en 1998, le soutien du département a été primordial. La réalisation du site des Bruyères et de son parc, tout comme la construction de l’école La Cigogne et l’élargissement de l’avenue de l’Europe sont le résultat de cette collaboration fructueuse. D’autres grands projets à Bois-Colombes comme la construction d’un collège et d’un commissariat, l’aménagement de la place Mermoz, l’extension de l’école Gramme, et l’agrandissement du parc Pompidou ou la création d’un Espace Insertion. En matière de services, le Conseil général a également financé la modernisation de la restauration scolaire à Paul-Bert et St-Exupéry. Il soutient par ailleurs, les activités scolaires et périscolaires, la politique culturelle et des animations comme la semaine du handicap et la modernisation des crèches.
Au total, les subventions versées par le Conseil général sont passées de près de
103 000 euros en 2001 à plus de 3 millions d’euros en 2005/2006.

3 millions d’euros pour Bois-Colombes en 2005 et 2006
En 2005/2006, le Conseil général a subventionné Bois-Colombes à hauteur de 3 millions d’euros. Ces subventions ont, par exemple, concerné la mise en place de la liaison froide dans les écoles P.-Bert et J.-Ferry, la construction de l’école La Cigogne et l’extension de l’école Gramme ou encore l’aménagement du parc des Bruyères. Sans oublier la modernisation des crèches. Par ailleurs, le Conseil général a subventionné le fonctionnement des affaires culturelles ainsi que celui des crèches.

Pour la mémoire
En charge des anciens combattants, Yves Révillon est particulièrement sensible à ce devoir de mémoire qu’il s’attache à véhiculer en tant que conseiller général. Le rôle du département est en effet essentiel dans le combat contre l’oubli, puisqu’il est à l’origine de subventions aux associations, d’aides aux commémorations, de l’entretien des lieux de mémoire et de l’organisation de manifestations comme le concours sur la résistance (voir JBC 64 p. 04). On lui doit également l’extension de la carte Améthyste aux veuves d’anciens combattants âgées de plus de 65 ans.

Pour rendre le sport accessible à tous
L’offre sportive des Hauts-de-Seine est particulièrement complète et permet à chacun de pratiquer des disciplines qui ne sont pas proposées à Bois-Colombes. Parmi les équipements d’exception, citons, les haras de Jardy, un complexe sportif comprenant 75 hectares boisés et des écuries centenaires.
Le stade Yves-du-Manoir de Colombes, dédié au sport depuis 1883 et qui sera rénové prochainement, accueille de son côté de nombreuses activités. Enfin, pour les amateurs de plongée, le centre Aqua 72 de Villeneuve-la-Garenne offre 4 bassins dont 3 fosses de 2 m, 5 m, 10 m et 20 m50 de profondeur. A noter également, les nombreuses pistes cyclables du département qui permettent d’allier la pratique sportive et la découverte des Hauts-de-Seine. Le 92 intervient par ailleurs dans le secteur scolaire et extra-scolaire, la formation et la promotion des métiers du sport, le soutien aux associations, le sport de haut niveau et des activités sportives comme celles qui sont proposées dans le cadre de Parcs en Sports. Dans toutes ces opérations, l’intégration du handicap, et notamment des plus jeunes, reste une priorité. Ainsi, pour toute une série d’événements déjà existants, le Conseil général adapte des épreuves pour les personnes handicapées. C’est le cas notamment du projet “Equitation scolaire”, des Trophées football et rugby collèges, du cross UNSS ou de Parcs en Sports.
Parallèlement, d’autres événements spécifiquement proposés aux personnes souffrant d’un handicap physique ou mental ont été mis en place, comme le programme Handijeunes, le cross départemental sport adapté ou le parcours moteur de sport adapté.


aa DÉCISIONS

Environnement urbain
Place Mermoz : le chantier de l’été
La ville a préféré profiter des congés scolaires d’été pour réaliser les deux phases de travaux les plus lourds du projet de réaménagement de la place Mermoz. C’est pourquoi, il est nécessaire d’interdire totalement mais provisoirement le stationnement sur la place.


Les différents travaux entre juillet et fin septembre
— La ville va créer un parvis devant l’école Saint-Exupéry qui sera achevé pour la rentrée. Ce parvis large de 11 mètres permettra de sécuriser les accès piétons à l’école. Le stationnement sera donc interdit du 4 juillet à la fin du mois, dans la rue Adolphe-Guyot, face à l’école.
— Du 10 juillet à fin septembre, les travaux se concentreront sur la réalisation du nouveau tracé de la rue Ch.-Chefson qui sera maintenue à double sens. Ceci s’accompagnera de la réalisation du nouveau parking situé dans la partie nord de la place ; parking desservi par la nouvelle rue Ch.-Chefson. Les travaux qui s’échelonneront sur une période de deux mois, permettront la réalisation des réaménagements lourds de voirie et de réseaux. Le stationnement sera donc de nouveau accessible dès la fin septembre.
des entreprises spécialisées
Le choix des entreprises a été extrêmement soigné et leur cahier des charges et plannings sont draconiens. Toutes sont spécialisées dans leur domaine : pavage, fontainerie, réseaux, espaces verts, voirie… Elles s’installeront sur le terrain du 90, rue de l’A.-Glatz pour limiter leur emprise sur le chantier et la gêne occasionnée aux riverains.
pendant les travaux le maintien des commerces et des services publics
— L’installation du marché forain deux fois par semaine sur la nouvelle place avec un déplacement temporaire du marché Mermoz du 11 au 21 juillet et du 28 août au 5 septembre ; les étals du marché forain s’installeront devant le magasin Franprix qui reste ouvert pendant les travaux de même que la mairie de quartier et l’agence postale. A partir du 15 septembre, les commerçants du marché prendront place à l’angle des rues Ch.-Chefson et A.-Glatz.
les résultats des travaux :
une réorganisation de la voirie et du stationnement et plus de sécurité pour le piéton
— Une nouvelle répartition de l’espace au profit du confort et de la sécurité du piéton pour commencer à convertir cette place et ses abords en îlot de type zone 30 ;
— La modification du tracé de la rue Ch.-Chefson pour dégager l’espace public central de 3000 m2 ;
— La création d’un nouveau parvis devant l’école Saint-Exupéry qui sera complété par une traversée de rue sur plateau avec ralentisseur (réalisé en phase 3 : fin 2006).
— Un éclairage particulièrement étudié le réaménagement et l’optimisation
du staionnement
— L’optimisation de l’espace en conservant une capacité suffisante de stationnement
— La réhabilitation lourde du parking souterrain de l’immeuble HLM et la création d’une entrée pour les piétons et les personnes à mobilité réduite avec un ascenseur  

fermeture de la pmi
Le Conseil Général a décidé de ne pas reconduire le bail de la PMI située 9, avenue Renée. Celle-ci fermera ses portes le 28 juillet prochain. Le Maire Yves Révillon a demandé au département de trouver rapidement de nouveaux locaux à proximité. Dans l’immédiat, les parents ont été invités par la directrice administrative de l’établissement à s’orienter vers les PMI les plus proches : 115, rue P.-Joigneaux à Bois-Colombes, 24, rue des Mourinoux à Asnières, 24-34, rue J.-J. Rousseau à Colombes et 1, rue M.-Delorme à Asnières.

Les travaux dans la ville
L’école Gramme
Afin de faciliter l’usage de vélo dans la ville, des aires de stationnement sont réalisées. Villa des Aubépines, à proximité du nouveau service de la petite enfance et de la salle Jean-Renoir, en centre-ville, des “garages à vélo” ont été installés pour 15 000 €. De même, rue J.-Jaurès, on pourra désormais se rendre à la piscine en vélo et se garer devant le centre aquatique.
En attendant les autres aménagements prévus dans la ville…


Permanences de l’ADIL
En remplacement de celle du lundi 4 septembre, la permanence de l’ADIL se tiendra à la mairie le lundi 11 septembre de 10h à 12h30.


Coups de chapeau pour l’inauguration du parc des Bruyères.
Message de Nicolas Sarkozy, Ministre d’État et Président du Conseil général
“C’est l’occasion de rendre hommage au travail d’Yves Révillon”

Comme vous pouvez l’imaginer, je suis heureux que cette magnifique réalisation ait pu bénéficier du soutien du Conseil général. Je veux à cette occasion saluer l’engagement sans faille de votre maire, Yves Révillon, dont je mesure et j’apprécie l’efficacité et le dynamisme dans l’exercice de ses fonctions de vice-président du Conseil général.
Chacun sait ici combien la reconversion du quartier des Bruyères lui tenait à cœur. Avec son équipe municipale, il a su engager une action ambitieuse pour concrétiser ce projet. L’inauguration de ce nouveau parc est une réussite éclatante qui illustre la magnifique renaissance du quartier des Bruyères.

Michel Bart, Préfet des Hauts-de-Seine
“Une commune particulièrement dynamique”

Bois-Colombes est une ville qui m’impressionne par son dynamisme. Yves Révillon a réussi à faire du départ d’Hispano-Suiza une opportunité pour développer dans des conditions particulièrement remarquables sa commune et en particulier cet ancien site industriel. Le parc des Bruyères, mais aussi tout le nouveau quartier dans lequel le parc s’insère, est une réalisation qui mérite d’être saluée. Bois-Colombes a su réagir, mobiliser les énergies, et surmonter les difficultés, et est en cela un exemple de volonté et de dynamisme.

Jacques Kossowski, député-maire de Courbevoie
“En voisin et en ami”

En tant que maire de Courbevoie, commune voisine de Bois-Colombes, j’apprécie tout particulièrement Yves Révillon et son travail. Une longue amitié me lie à lui, puisque nous avons été élus la même année, en 1995. Depuis, nous avons souvent travaillé ensemble, notamment dans le cadre du développement économique et de l’emploi. Je n’ai pu, au cours de ces années, qu’apprécier les changements qu’il a su apporter à sa commune. Le parc des Bruyères est selon moi un exemple emblématique de ce souffle nouveau que nous devons à Yves Révillon.

Jean-Paul Dova, Vice-Président du Conseil général
“Une belle aventure”

Mon cher Yves, toi et tes amis avez bien mérité les lauriers que tout le monde vous tresse aujourd’hui, y compris ceux qui n’y croyaient pas. Grands aménagements, grandes signatures, grandes entreprises pour une grande et très belle aventure.

aa GÉNÉRATIONS

Avec le CCAS
Les bacheliers bois-colombiens une nouvelle fois récompensés
Les lauréats bois-colombiens de la session 2006 du baccalauréat d'enseignement général ou professionnel, du BEP ou du CAP seront, cette année encore, récompensés. L’allocation qui leur sera versée a été récemment revalorisée par le Conseil d'Administration et passe en 2006 de 80 à 90 euros ; un viatique non négligeable pour poursuivre ses études ou s’offrir des vacances bien méritées. Vous êtes concerné ?
Dès que vous avez connaissance de votre réussite aux examens, contactez le CCAS pour retirer un dossier d’inscription. Attention, le retour des dossiers dûment complétés et les pièces justificatives qui l’accompagnent doit se faire au plus tard le 22 septembre 2006 (délai de rigueur). La remise des chèques se fera à l'occasion d'une réception organisée par la municipalité à l'Hôtel de Ville.
CCAS 5/7, rue Félix-Braquet. Tél. : 01 41 19 83 05.

Vacances 2006 avec le BIJ
Des aides pour les 18/25 ans
Pour cet été, le service Jeunesse, par l’intermédiaire de son Bureau Information Jeunesse, propose un dispositif pour aider les jeunes de 18 à 25 ans à partir en vacances. Celui-ci regroupe deux aides qui peuvent être soit complémentaires, soit attribuées séparément :
Opération «Sac Ados 92» du Conseil général
Cette aide se présente sous forme de pack qui comprend un sac de voyage, 150 euros en chèques vacances, une carte assistance rapatriement nominative, une carte d’assurance responsabilité civile nominative, un ticket téléphone et de la documentation prévention santé.
L’Aide aux Projets de Jeunes (APJ) du service Jeunesse
Elle accorde un soutien financier compris entre 150 et 300 euros. Ses critères d’attribution sont les suivants : avoir entre 18 ans (révolus) et 25 ans ; partir en groupe (de 2 à 6 personnes) et en départ autonome ; partir au minimum 5 jours ; en France (pour Sac Ados), en France ou à l’Étranger (pour l’APJ) ; les départs doivent s’effectuer entre juillet et septembre. Enfin, dernières conditions : habiter la commune de Bois-Colombes et… avoir remis un dossier complet ! Les dossiers doivent être remplis et remis au B.I.J ; pour les départs en septembre, avant le 26 juillet (Sac Ados) et avant le 25 août 2006 (APJ)
Rens. : BIJ - 9, rue du Gal-Leclerc.
Tél. : 01 47 80 30 05 E-mail : bureau.info.jeunes@wanadoo.fr



Durant l’été, avec le CCAS

Précautions à prendre en cas de canicule


Face aux risques de canicule, le Gaspa* et le Conseil général du 92 rappellent ici les risques liés à une trop forte chaleur. Trois niveaux d’alerte sont définis. Le premier consiste à être tout simplement vigilant : recensement des personnes âgées ou handicapées vivant à leur domicile, mise en place des moyens humains et matériels, la diffusion de messages de sensibilisation, auprès des personnels de santé et du grand public. Le second : au-dessus de 21° la nuit et 31° le jour durant 3 jours consécutifs, la veille est renforcée et des messages d’alerte sont diffusés à la population. Au-delà de ces mesures nationales, la commune, avec le Département, a décidé d’anticiper les situations d’alerte pour développer les visites à domicile.
le 3e niveau : Si la canicule arrive…
Le GASPA peut vous proposer différentes aides adaptées à votre situation : qu’il s’agisse de passer la journée dans un lieu climatisé avec un transport assuré, de recevoir la visite régulière d’une personne de ses services, de la mise en place d’une aide-ménagère en semaine ou le week-end…
Soyez attentif aux autres
Signalez, au GASPA, la situation du membre de votre famille ou bien de votre voisin qui se retrouve seul durant l’été. Même si quelqu’un s’en est déjà chargé, deux précautions valent mieux qu’une.
LES PRÉCAUTIONS DE BASE
Même si vous n’en ressentez pas le besoin, buvez régulièrement et évitez de sortir durant les heures les plus chaudes (11h/17h).
LES SYMPTÔMES QUI DOIVENT VOUS ALERTER
Les nourrissons, les personnes âgées ou les personnes souffrant de maladies chroniques (cardiovasculaires, cérébrovasculaires, respiratoires, rénales, neurologiques) réagissent moins bien que d’autres face à une forte chaleur. Certains symptômes doivent alerter comme des crampes de chaleur (abdomen, bras, jambes…) et des étourdissements, de la faiblesse, de la fatigue…
Précautions : se reposer plusieurs heures dans un endroit frais, boire des jus de fruits ou une boisson sportive diluée d’eau. Consulter un médecin si les crampes durent plus d’une heure ou si les symptômes s’aggravent. Manifestations du coup de chaleur : température qui peut atteindre très vite 40°, peau chaude, rouge et sèche, violents maux de tête, confusion et perte de conscience. Demander une assistance médicale au plus vite. Appelez le centre 15 ou faites le 18. En attendant, il faut refroidir le corps, rester à l’ombre, s’asperger d’eau froide ou prendre une douche froide.
* Groupe d’Aide et de Soutien aux Personnes Âgées, 5/7, rue Félix-Braquet.
Tél. : 01 41 19 83 47. Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30.

Club de bridge
Jouez au bridge tout l’été !
L'été approche même si les températures nous font parfois douter et chacun pense aux vacances. Il est souvent plus difficile de jouer au bridge en villégiature qu'à Bois-Colombes. En effet le BCBC sera ouvert en juillet et août, aux heures, jours et lieux habituels (mardi et mercredi après midi à 14 h).
Dès le mois de septembre, un tournoi commenté, dirigé par Claire Seguiniol, sera ouvert à tous, le lundi soir à 20h30. Quant aux débutants ou joueurs désireux de parfaire leurs connaissances, des cours de première année, deuxième année et compétition leur seront proposés lors de la réunion des élèves, mi-septembre. Fier du bon résultat de ses adhérents, le club organisera à la rentrée, une journée festive en l'honneur des finalistes de ligue en 2006. Il est en outre envisagé pour 2006/2007 de rembourser les droits de table des finales de ligue.
Bridge Club de Bois-Colombes - 67, rue de l'Abbé-Glatz
Contact pour les cours : 01 47 84 09 77 ou 01 47 86 00 67.

Comité d’entente des anciens combattants
Orphelins de la guerre
39-45 faites-vous connaître
Le saviez-vous ?
Le décret national n° 2004-751 du 27 juillet 2004 institue une aide financière en reconnaissance des souffrances endurées par les orphelins dont les parents ont été victimes d'actes de barbarie durant la Seconde Guerre mondiale. Ainsi, toute personne, dont la mère ou le père, de nationalité française ou étrangère, a été déporté, à partir du territoire national, durant l'Occupation et a trouvé la mort en déportation, a droit à une mesure de réparation, si elle était mineure de vingt et un ans au moment où la déportation est intervenue. Ce régime bénéficie également aux personnes, mineures de moins de vingt et un ans au moment des faits, dont le père ou la mère, de nationalité française ou étrangère, a, durant l'Occupation, été exécuté dans les circonstances définies aux articles L. 274 et L. 290 du même code. Si le décret est publié, aucune administration n’est cependant requise pour rechercher les orphelins concernés. Vous pensez pouvoir bénéficier de cette aide ? Contactez sans plus tarder le comité d’entente qui se tient à votre disposition pour vous aider dans vos démarches au cercle Clemenceau
12, rue Charles-Duflos. Permanences le dimanche de 10h à 12h,
ou bien M. Kimpyneck au 01 47 81 14 17.

Histoire des Arméniens à Bois-Colombes
Recherche de renseignements
Roger Képéklian rédige actuellement un ouvrage sur l’histoire des Arméniens de Bois-Colombes. Il est à la recherche de tout renseignement (documents, photos, témoignages…) concernant la période 1922/1945 dans notre ville et notamment tout élément en rapport avec les habitations en bois situées au 110 de la rue Charles-Chefson, proche de la place des Chambards qui abritaient des familles arméniennes. Il en existait encore trois en 1935. Si vous pensez détenir des informations à ce sujet, contactez M. Képéklian au 01 47 82 63 63.

Les 16 et 17 septembre 2006
Les journées du patrimoine
A l’occasion de l’édition 2006 des Journées du Patrimoine, deux bâtiments ouvriront leurs portes au public : l’école La Cigogne et l’Hôtel de ville. En voici le programme :
Samedi 16 septembre, de 14h à 18h, visite guidée toutes les demi-heures de l’école construite dans l’ancienne soufflerie d’Hispano-Suiza sise au 11 de la rue du Moulin-Bailly. Une exposition de documents d’archives sur l’histoire du site des Bruyères y sera présentée. Le public pourra ensuite se balader dans les allées du nouveau parc des Bruyères, face à l’école.
Dimanche 17 septembre, de 14h à 18h. Cette fois, c’est à la visite guidée de la mairie que le public est convié. Toutes les demi-heures également, les groupes découvriront tour à tour, l’escalier d’honneur, la salle des mariages, la salle du conseil municipal, le bureau de Monsieur le Maire et le campanile.
Vous souhaitez y participer ? Inscrivez-vous auprès du service archives-documentation de la mairie au 01 41 19 83 48.

Nouvelle association
Les ordres nationaux s’engagent
dans la promotion sociale
Pour aider les jeunes Français à respecter les valeurs fondamentales de la République et à mettre en œuvre leurs talents, le Grand Chancelier de la Légion d'Honneur et de l'Ordre National du Mérite, en entente avec les Médaillés Militaires, vient de créer l'association «Un avenir ensemble», qui a pour vocation d’accompagner, dans leurs études, des jeunes issus de milieux défavorisés, et ce, jusqu'au bout de leur projet concrétisé par leur entrée dans la vie professionnelle. Cette vaste opération de solidarité repose principalement sur un parrainage réservé, au nom des trois ordres précités. Cette association a également besoin de fonds pour développer son action ; c’est pourquoi elle fait appel à la générosité des Bois-Colombiens désireux d’apporter leur contribution à cette grande cause nationale et à celle des chefs d’entreprise qui souhaiteraient la sponsoriser. Un bulletin de souscription est joint ici. Les dons sont à adresser par chèque à l'ordre de l'association «Un avenir ensemble».
Pour tous renseignements complémentaires, contactez Pascale Coget, à la Grande Chancellerie de la Légion d'Honneur au 01 41 19 83 63.
E-mail : fondation_lh@yahoo.fr

Sortir en septembre
Sur des airs d’opéra…
Le ténor lyrique Gérard Azéma, revient salle Jean-Renoir à la rentrée 2006, en compagnie de la pianiste Françoise Maciocchi, 1er prix du concours international de Varna et chef de chant à l’Opéra de Paris. Ce couple-là avait déjà enchanté le public l’an passé au centre 72. Les fervents — et ils sont nombreux — ne manqueront pas cette nouvelle prestation qui leur permettra d’applaudir un florilège d’airs célèbres de Duparc à Berlioz en passant par les incontournables Puccini et Verdi.
Rendez-vous le dimanche 24 septembre à 15h salle Jean-Renoir. Renseignements, réservations : 01 41 19 44 67.
Tarif : 15 € et 17 €.

Rentrée 2006/2007
Portes ouvertes à la Philotechnique
L’association philotechnique de Bois-Colombes qui sera présente au forum des associations le 9 septembre, organisera aussi le vendredi 22 septembre de 16h à 20h et le samedi 23 de 9h à 13h, une action "Portes Ouvertes" afin de permettre au public de mieux connaître les programmes proposés à la rentrée.
Une présentation générale ponctuera ces deux jours, le vendredi de 18h à 19h et le samedi de 10h à 11h. L'accent sera mis également sur des modules de 20h et plus, cumulables sur 6 ans, facilitant le Droit Individuel à la Formation et qui s'organisent en priorité hors temps de travail. Il répond à la formule cours du soir.
L'accompagnement scolaire sera un point fort de la rentrée 2006. De la 5e à la terminale, des cours et stages à petit effectif en anglais, français, maths, physique-chimie, donneront le coup de pouce supplémentaire pour aider ou remettre en confiance, tout élève désireux de réussir. L'atelier théâtre, en anglais, vous proposera dès octobre de brûler les planches !
Niveau minimum requis : pré-intermédiaire. Mais l'anglais se déclinera aussi pour les voyages ou pour l'accueil hôtellerie. Sans oublier les cours de chinois (initiation ou perfectionnement). Alors n'hésitez plus, et franchissez les portes de la “Philo”… les 22 et 23 septembre prochains ! Si vous ne pouvez être disponibles lors de ce week-end, sachez que cette présentation est renouvelée tous les samedis de 10h à 11h jusqu’au 14 octobre.
Bon à savoir : le document qui recense l’ensemble de ses programmes sera disponible fin août et les inscriptions seront enregistrées à partir du 4 septembre.
Asso. Philotechnique 79, rue Charles-Duflos. www.laphilotechnique.org
Tél : 0821 230 485 (0,12 e/minute). info@laphilotechnique.org

La Validation des Acquis de l’Expérience à la philo

Le jeudi 18 mai dernier, en présence de Yves
Révillon, maire de Bois-Colombes et de MM. Yves
Despois, diecteur du Cnam Bois-Colombes/Clichy-La Défense (2e à g. sur la photo) et Walther Duporge, président du conseil d’administration du CNAM, la philotechnique offrait au public un tour d’horizon détaillé du dispositif de la Validation des Acquis de l’Expérience. Encore mal connu, ce droit inscrit depuis 2002 dans le code du travail, permet d’obtenir un titre recensé dans le répertoire national de la certification professionnelle. Toute personne engagée dans la vie active peut ainsi voir reconnue officiellement son expérience, que cette expérience ait été exercée dans le cadre d’une profession salariée, non salariée ou encore en tant que bénévole. Seule une durée minimale de trois ans est exigée. Henri Allemand, conseiller CNAM du Val-d’Oise et Emmanuelle Colin, conseillère VAE au CNAM de Bois-Colombes ont développé les différents parcours et processus de validation proposés par le CNAM. Vous n’avez pu assister à cette réunion ? Qu’à cela ne tienne, un conseiller Vae cnam est à disposition pour répondre à vos interrogations.
Tél. : 0821 230 440 (0,12 e/minute). En attendant, n’hésitez pas à visiter quelques sites internet utiles : www.cnam92.fr ; www.infovae-idf.com ; www.centre-info.fr/v2/dispositif/vae.htm

faire un bilan de compétences à la philotechnique
L’Institut Philotechnique de Formation
Continue, IPFC, est centre de bilans de
compétences, agréé Fongécif, Afdas, ANPE. Le bilan de compétences s’adresse à toute personne salariée d’une entreprise ou demandeur d’emploi. Il permet de faire
le point sur ses compétences et ses motivations et de construire ainsi un projet professionnel et/ou personnel, tout en clarifiant les moyens et les étapes pour le maîtriser et le faire aboutir.
L’équipe de l’IPFC est composée de consultants et conseillers spécialisés dans les domaines de l’accompagnement professionnel, mais aussi de praticiens de l’entreprise. N’hésitez pas à contacter l’IPFC : Florence Vellay, directrice, ou Dominique Duchenoy, responsable administrative au 01 41 19 60 79.

aa VIE ÉCONOMIQUE

Des emplois proposés à la zac des bruyères…
Des nombreux postes sont à pourvoir pour une grande enseigne de distribution (Monoprix) qui va s’installer dans la zac des Bruyères.
On recherche donc des réassortisseurs et des caissiers, homme et femme. Les candidatures (curriculum vitæ et lettre de motivation) sont à adresser dès aujourd’hui et jusqu’au 28 août 2006 au service Développement économique
Mairie de Bois-Colombes 15, rue Charles-Duflos
92270 Bois-Colombes. Tél. : 01 41 19 83 10/11.
Et à Bois-Colombes
Une pharmacie de Bois-Colombes cherche également à recruter un ou une préparateur(trice) en officine, dynamique, souriant(e) et polyvalent(e). CDI à temps complet pour le 15 septembre 2006.
Candidatures à adresser dès maintenant au service développement économique.



aa INFOS HANDICAP

Rentrée scolaire 2006/2007
Études, scolarisation et handicap
Inscrire votre enfant dans l'école de votre quartier
La loi réaffirme l'obligation pour le service public de l'Éducation nationale d'assurer une formation scolaire, professionnelle ou supérieure aux personnes handicapées, en privilégiant le milieu ordinaire et à proximité du cadre de vie (y compris avec des modalités d'enseignement à distance).
EN PRATIQUE
Faire réussir nos enfants différents

Si votre enfant est accueilli dans un établissement médico-social, cela n'empêche nullement qu'il soit inscrit dans l'école de son quartier ou dans l'école proche de l'établissement dans lequel il est accueilli. Si votre enfant n'est ni inscrit dans une école, ni accueilli dans un établissement, il convient de l'inscrire selon le calendrier fixé par la commune.
Inscription en maternelle dès 3 ans

L'entrée à l'école maternelle est une étape importante pour votre enfant. Rencontrez, le plus tôt possible, le directeur ou la directrice de l'école et présentez-lui de façon générale votre enfant.
Inscription en élémentaire dès 6 ans
Le parcours scolaire de chaque élève handicapé se déroule prioritairement dans les établissements scolaires de référence successifs qu'il est amené à fréquenter. L'élève reste inscrit dans son établissement scolaire de référence (proche de son domicile ou de son établissement d'accueil) s'il est contraint d'interrompre momentanément sa scolarité, de même que si son projet personnalisé de scolarisation (PPS) prévoit une scolarisation partielle ou totale au sein d'un établissement sanitaire ou médico-social. Dans le cadre de son PPS, il est toujours possible d'envisager son retour dans son établissement scolaire de référence. L'élève handicapé est un élève à part entière de l'école ou de l'établissement et les conditions de son accueil sont précisées dans le cadre du projet d'école ou d'établissement. La loi prévoit les aménagements nécessaires à une égalité des chances dans le passage des examens et contrôles (tierce personne, interprète, matériel propre). Enseignants et personnels d'encadrement, d'accueil, autres élèves dans le cadre de l'éducation civique, reçoivent une sensibilisation ou une formation. Pour les établissements d'enseignement supérieur, des assistants d'éducation peuvent être recrutés si la Commission des Droits et de l’Autonomie (CDA) l'estime nécessaire.
La formation professionnelle initiale et continue des personnels qui concourent à la mission de scolarisation est confiée à un établissement public national.
Le guide du handicap maintenant consultable sur le site internet de la ville :
sur http://www.bois-colombes.com/pratique/
index.htm puis aller dans la rubrique «Bois colombes pratique», puis «une ville à découvrir pour les handicapés».
Nous vous rappelons également que le journal de Bois-Colombes en gros caractères pour les malvoyants est accessible sur le site internet de la ville en cliquant sur le lien «le Journal de Bois-Colombes »..


Les transports pour les personnes handicapées
Avion - bus - train - métro et vélo
Vacances, voyages et handicap
Vous êtes handicapé ? Des solutions existent pour vous aider dans vos déplacements.
Le label national Tourisme et Handicap
Mis en place par le Ministère Délégué au Tourisme en 2001, géré par l’association Tourisme et Handicaps, le label Tourisme et Handicap signale les structures touristiques (hébergements, établissements culturels et historiques, restaurants, bases de loisirs…) accessibles aux personnes handicapées. Concrètement, chaque structure qui en fait la demande reçoit une équipe d’inspection qui lui accorde (ou non) un label correspondant à son niveau d'accessibilité pour les personnes handicapées. La structure devient repérable aux moyens de 4 logos distincts, qu’elle peut cumuler : logo accès aux personnes à mobilité réduite, logo accès aux personnes handicapées mentales, logo accès au public atteint d’un handicap auditif, logo accès aux personnes malvoyantes. www.franceguide.com
ou www.tourisme.equipement.gouv.fr.
SAPHIR (Assistance au voyage des Personnes Handicapées sur Air France
Pour connaître et répondre aux besoins des voyageurs handicapés, Air France propose depuis juin 2001 une gamme de services adaptés pour assister les personnes handicapées dans leurs déplacements sur les vols intérieurs en France métropolitaine. La délivrance de la carte Saphir est gratuite et personnelle. Elle vous fait bénéficier d’une réduction de 10% chez Keolis sur son service de prise en charge à domicile dans des véhicules adaptés. Disponible pour Paris/Orly, Paris/Ch.-de-Gaulle et Lyon/St-Exupéry. En adoptant le réflexe J-2, vous serez assuré du service le mieux adapté. Vous devez réserver votre billet au plus tard 48h avant votre départ au numéro spécial 0 820 01 24 24 (0,12 euro TTC/mn). Vous devez préciser alors votre handicap et l’aide dont vous avez besoin. http://www.airfrance.fr/cgi-bin/AF/FR/fr/local/guidevoyageur/pratique/ aide_voyageur_handicape.htm
Le vélo à Paris en toute liberté (Association Cyclo-Pouce)
l'Hémy-Cyclus, c'est le nom d'une remorque à trois roues tractée par un vélo. Conçue par l'association parisienne Cyclo-Pouce, elle peut accueillir une personne en fauteuil manuel. L'accès se fait très simplement par un plan incliné amovible ou directement à partir du trottoir. Mais comme la charge ne peut dépasser 150 kilos, l'Hémy-Cyclus n'est pas adapté aux fauteuils électriques. Cyclo-Pouce propose pour les beaux jours et sur inscription préalable des promenades à thème, ouvertes à des groupes et des individuels. Découverte de la Tour Eiffel, du Musée d'Orsay, du Parc de Sevran, avec le plaisir retrouvé de s'y rendre en vélo. L'association offre aussi à l'année une location du matériel à la carte. Association Cyclo-Pouce 38 bis, quai de la Marne 75019 Paris Tél. : 01 42 41 76 98.

Guide vacances 2006 de l’APF

Pour préparer ses vacances avec des activités adaptées (sportives, culturelles) et des idées de séjours, d'hébergements (gîtes, chambres d'hôtes, hôtels, campings, villages vacances), ainsi que des lieux de baignade, le guide Vacances 2006 de l'APF vous propose 2 100 références dont 300 nouveautés. Il est réalisé avec les délégations départementales de l'APF et les Comités départementaux du tourisme. L'édition 2006 s'est enrichie par la collaboration de nombreux lecteurs qui ont envoyé leurs bonnes adresses et leurs remarques.
Le Guide Vacances 2006 est disponible pour consultation à la mission Handicap et vous pouvez aussi le demander à
Mme Guyard CCAS 7, rue F.-Braquet.
Tél. : 01 41 19 83 07 ou le commander à l’Association des Paralysés de France - Direction de la Communication
17, bd Auguste-Blanqui 75013 Paris en envoyant un chèque de 3,50 €.

L’APAJH
L’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) dispose d’un service vacances qui propose des séjours dans des centres spécialisés ou non. L’APAJH publie deux catalogues annuels des séjours proposés.
185, bureaux de la Colline 92213 Saint-Cloud Cedex. Tél. : 01 55 39 56 00. www.apajh.org9 et www.afao.asso.fr

L’UNAPEI
L’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées mentales (UNAPEI) donne des informations et conseils sur les organismes de vacances. Elle édite un annuaire des séjours ou activités individuelles et collectives, adaptées ou intégrées en milieu ordinaire (vacances, sport, loisirs, expression artistique, accès à la culture).
15, rue Coysevox 75018 Paris.
Tél. : 01 44 85 50 50. www.unapei.org

En bref
La prochaine semaine du handicap à Bois-Colombes
Elle se tiendra du 16 au 21 octobre au centre Charlemagne. les thèmes abordés seront
— Le maintien/l'accès au domicile
— La communication et l’information
— La scolarisation des enfants handicapés.
Allocation de présence parentale
Depuis le 1er mai 2006, l’allocation journalière de présence parentale (AJPP) remplace l’allocation de présence parentale. Cette allocation est destinée aux parents arrêtant leur travail pour prendre en charge un enfant gravement malade ou handicapé.
Cinéma pour les personnes malentendantes et malvoyantes
Deux cinémas parisiens (l'Arlequin et le MK2 Quai-de-Seine) ont été équipés afin de proposer des projections avec sous-titrage aux personnes malentendantes et avec audio-description aux personnes malvoyantes (grâce à des casques infrarouge, une voix off raconte, en complément des dialogues, les actions des personnages).
Cinéma L'Arlequin arlequin.cine@wanadoo.fr 76, rue de Rennes 75006 Paris Tél. : 01 45 44 28 80 www.cinema-arlequin.com MK2 Quai-de-Seine 14, quai de la Seine 75019 Paris http://www.mk2.com
Une radio associative dédiée aux handicaps : Vivre fm
Cette radio consacrée à l'intégration sociale, culturelle et professionnelle des personnes handicapées diffuse ses programmes (depuis le 15 septembre 2004) tous les jours de 5h30 à 17h30 sur 93.9 Mhz (Paris, Île-de-France) et 24h/24 sur le Web www.vivrefm.com. Vivre fm est une radio associative. Elle est gérée par l'Association Nationale pour la Prévention des Handicaps et pour l'Information (ANPHI).


aaGROS PLAN
Environnement
Bois-Colombes lance sa collecte des déchets vertsbes

Une nouvelle étape va être franchie pour contribuer à la préservation de l’environnement à Bois-Colombes.
Après le succès remporté par le collecte sélective, la ville va proposer, dès le 18 septembre, une collecte hebdomadaire
des déchets verts. Cette collecte entre dans la politique de développement durable initée par la ville.
Dans le cadre du développement durable, la ville de Bois-Colombes a initié, depuis maintenant 4 ans, des actions en faveur de l’environnement, notamment pour améliorer le retraitement des déchets.
une nouveauté à partir du 18 septembre :
la collecte des déchets verts

A compter du 18 septembre, la société Pronet passera tous les lundis matin afin de ramasser les sacs en papier déposés par les Bois-Colombiens à partir de 7h.
Ces sacs contiendront les résidus de la taille des haies, la tonte d’herbe, les fleurs fânées, les feuilles — ils ne contiendront pas la terre, les gravats, les pots en terre cuite, les végétaux trop gros (Ð > à 5 cm) ni trop longs (> à 100 cm), les plastiques et tissus synthétiques, le verre et les métaux. Il est également proscrit les sacs aspirateurs, les bois de menuiserie et de charpente traités chimiquement, les plantes malades et la viande — La ville espère récupérer la 1e année 400 tonnes de déchets verts jusqu’à atteindre 600 tonnes dans les années à venir. Ces déchets seront ensuite déposés sur une plate-forme de compostage.
Un geste citoyen et volontaire
Les 2 700 pavillons répartis sur la commune se partageront avec les amoureux des fleurs et plantes en appartement les 108 000 sacs distribués annuellement à Bois-Colombes. Ces sacs de 110 litres, double feuille, biodégradables et issus du recyclage se remplissent jusqu’à la limite indiquée afin de se fermer par enroulement. Le scotch, les agraphes, les ficelles plastique sont à prohiber. Les Bois-Colombiens pourront se fournir en sac sur les marchés du centre les 9, 13 et 16 septembre et sur le marché Mermoz le 15 septembre (à l’angle des rues Charles-Chefson et Adolphe-Guyot) ou se rendre à la mairie et à la mairie de quartier.
Pourquoi les sacs ne seront-ils pas distribués au domicile des Bois-Colombiens ? A la fois afin d’éviter le gaspillage mais surtout pour profiter de ces rencontres avec les Bois-Colombiens pour expliquer encore les avantages du retraitement des déchets.
Rens. : services techniques 01 41 19 83 28.
Le compostage pour quoi faire ?
Le compost provient de la transformation de déchets organiques en présence d’eau et d’oxygène par le biais de micro-organismes (champignons microscopiques, bactéries…). Le produit obtenu est comparable à de l’humus très utile en agriculture et en jardinage.
Le compostage est-il utile ?
Oui, car il permet de limiter la quantité d’ordures ménagères enlevées par la collectivité. L’incinération, la mise en décharge et le transport des déchets sont ainsi limités. Il permet de produire un amendement de qualité, il améliore sa fertilité, il favorise la vie du sol sans engrais supplémentaire.
A Bois-Colombes, pour ceux qui ne souhaitent pas composter chez eux, la ville propose le ramassage de ces sacs. Notez donc de déposer les sacs le lundi matin avant 7h. Avec la collecte des déchets verts, le collecte sélective et le ramassage des encombrants et des ordures ménagères, Bois-Colombes s’est dotée d’outils pour travailler en faveur de l’environnement.
Le collecte sélective et la collecte des ordures ménagères

Initié en juin 2002 par la ville, le collecte sélective a pris son rythme de croisière avec près de 595 tonnes de verre, 883 tonnes de papier et carton, 7 839 tonnes d’ordures ménagères pour l’année 2005.
Les encombrants
Grâce à la collecte organisée sur rendez-vous, en téléphonant au numéro vert 0800 10 22 99, la société de ramassage comptabilise 660 tonnes d’objets encombrants de toute sorte par an.

Le fleurissement

La beauté du cadre de vie reste une priorité pour les Bois-Colombiens et ils sont nombreux à le prouver en participant au concours des maisons et balcons fleuris ou simplement en fleurissant leur lieu de résidence.
Tous les ans, parallèlement, les jardiniers des espaces verts de la ville rivalisent d’imagination et de créativité. Cette année, en hommage au 40e anniversaire de l’amitié franco-allemande, le jumelage était à l’honneur.
La mosaïculture de la place de la République représentant la tour de Neu-Ulm sur laquelle se pose une colombe en est une preuve.
Hormis la pose des supensions florales originales et le remplacement des arbres d’alignement malades, d’importants travaux dans les squares ont été réalisés. Les plus visibles sont la rocaille et la rivière sèche du square Franklin-Roosevelt, les jardins potagers pédagogiques en relation avec les écoles et les centres de loisirs, la réhabilitation totale du square Amiral-Courbet. Evidemment, le parc des Bruyères avec ses 2,2 hectares de jardins, promenades, pelouses et bassin s’inscrit comme le fleuron des parcs bois-colombiens.

aa SPORTS INFOS

Retrouvez toutes les informations concernant toutes les disciplines sportives pratiquées à Bois-Colombes dans les pages spéciales sport.


Et toutes les autres rubriques du journal...