Mairie de Bois-Colombes - 15, rue Charles-Duflos - 01 41 19 83 00

Plan interactif Entre bois-colombiens quoi de neuf à bois colombes ?

Pour consulter les précédents numéros
Index des n°1 à 10 - Index des N°11 à 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 38 - 39 - 40 - 41 - 42 - 43 - 44 - 45 - 46 - 47 - 48 - 49 - 50 - 51 - 52 - 53 - 54 - 55 - 56 - 57 - 58 - 59 - 60 - 61 - 62 - 63 - 64 - 65 - 66 - 67 - 68 - 69 - 70 - 71 - 72 - 73 - 74 - 75 - 76 - 77 - 78 - 79 - 80 - 81 - 82 - 83 - 84 - 85 - 86 - 87 - 88 - 89 - 90 - 91 - 92 - 93 - 94 - 95 - 96 - 97 - 98 - 99 - 100 - 101 - 102 - 103 - 104 - 105 - 106 - 107 - 108 - 109 - 110 - 111 - 112 - 113 - 114 - 115 - 116 - 117 - 118 - 119 - 120 - 121 - 122 - 123 - 124


                          

Parution :
Tous les 2 mois
Tirage :

15 000 exemplaires Rédaction :
Service communication
01 41 19 83 52
Régie publicitaire :

ESER -
01 48 12 00 20


-------------------

Le journal est distribué dans les boîtes aux lettres.
Si vous ne le recevez pas, vous pouvez nous contacter
à cette adresse :
bois-colombes@bois-colombes.com

Valid XHTML 1.0 Transitional

N°64 Juin 2006

les JBC


Vous souhaitez recevoir un numéro du journal ?
Laissez-nous vos coordonnées à la page indiquée ci-dessous, nous vous l'enverrons dans les meilleurs délais.

Accéder à la page de demande d'envoi postal des JBC



JBC n°64 .Pour revenir en haut de la page, cliquez sur : haut de page
EXTRAITS


aa DOSSIER

LE PARC DES BRUYÈRES SERA INAUGURÉ LE 10JUIN


D’hispano aux bruyères, une reconversion réussie
En 7 ans seulement, l’ancien site industriel a été totalement transformé
en un lieu de vie mêlant habitations, activités, commerces, services
et, bien entendu, espaces verts.


un lieu unique de promenade et de détente…
S’étendant sur 2 hectares et demi, le nouveau parc se caractérise par
une pièce d’eau à la fois esthétique et écologique, des entrées et des parvis élégants, un éclairage très recherché, des espaces de calme, un belvédère…


pour découvrir et apprécier la nature en ville
Agrémenté de nombreux arbres et de plus de 3 000 plantes,
le parc des Bruyères permettra aux familles de découvrir des conifères,
des lilas mais aussi ce qu’est un arbre de Judée ou un pin parasol du Japon.

Venez nombreux découvrir le parc
Depuis St-Lazare :
direction Nanterre, arrêt gare des Vallées prendre la rue A.-et-M.L. Roure
Par le 178 :
arrêt : Europe
Depuis la mairie :
empruntez la rue Pierre-Joigneaux, le long du lycée, puis, à gauche, la rue du Moulin-Bailly.

D’hispano aux bruyères, une reconversion réussie
Sept ans seulement après le départ d’Hispano-Suiza, le quartier des Bruyères connaît une véritable renaissance.
Deux très grandes entreprises s’y sont déjà installées, Colgate-Palmolive et Aviva, dans des locaux à la réussite architecturale indéniable.
La soufflerie, emblème de l’épopée industrielle du début du XXe siècle, a été transformée en une école moderne et fonctionnelle.
Enfin, au cœur du site, jouxtant des immeubles de logements flambants neufs, le parc des Bruyères, signé Philippe Thebaud, apporte sa touche gracieuse de verdure et d’eau à l’ensemble du site.
Retour en images sur une véritable métamorphose. Depuis la construction des usines Hispano en 1913 jusqu’à l’édification du temple d’amour marquant la fin de l’aménagement du parc.

1999
Après SKF, en 1978, et Setton/Pioneer, en 1998, Hispano quitte la ville, marquant ainsi la fin de la période industrielle de Bois-Colombes.
La Ville souhaite le maintien de la vocation économique du site.
Après trois ans d’âpres négociations avec le propriétaire des terrains,
un accord est enfin conclu
qui prévoit 115 000 m2 d’activités. Le conseil municipal du 30 mars 1999 entérine la création du site des Bruyères.

2001
La soufflerie qui a été inscrite en 2000 à l’inventaire supplémentaire
des monuments historiques de France, sera préservée et transformée
en école. Après enquête publique et désignation de l’aménageur,
Sefri-Cime, les travaux de dépollution des terrains
et de démolition de l’usine commencent au début de l’année 2001.
Ils seront quasiment terminés à la mi-novembre.

2003
Le long de l’avenue Faidherbe rebaptisée avenue de l’Europe, le chantier
le plus important de l’histoire de Bois-Colombes s’élève peu à peu. Au mois de mai 2003, autour du futur parc, le bâtiment de Colgate-Palmolive, réalisé par Jacques Francesci, s’étend déjà sur 10 000 m2 (à dte de la photo) tandis que les fondations d’Aviva sont édifiées. Sur 1,5 hectare, la société doit accueillir, en 2005, dans ses 40 000 m2, quelque 3 000 salariés. Le bâtiment conçu par Jean-Marie Charpentier, également architecte de l’Opéra de ShangaÏ, sera le plus important le siège d’entreprise des Hauts-de-Seine.

2004
Les journées du Patrimoine, en septembre, accueillent plus d’une centaine de visiteurs venus découvrir l’ancienne soufflerie d’Hispano-Suiza, en plein chantier de reconversion. Il ne reste en effet qu’une année avant l’ouverture prévue de la nouvelle école “La Cigogne” signée par les architectes Patrice Novarina et Alain Béraud. Son vortex, emblème majestueux de son histoire, participe déjà de l’identité du nouveau quartier.

2005
Le mardi 19 avril, trois tonnes de métal sont érigées sur les 6 piliers qui s’élèvent sur la butte nord du parc des Bruyères. L’installation de ce temple d’amour marque l’achèvement des gros travaux du parc.

Un lieu unique de promenade et de détente...
Le parc du nouveau quartier des Bruyères sera inauguré le 10 juin prochain. Tous les Bois-Colombiens sont invités à venir découvrir, avant son ouverture officielle, le 17 juin, cet espace unique de 3,4 hectares (parc et jardins privés compris) signé par le paysagiste Philippe Thebaud. Financé en grande partie par le Conseil général du 92, l’Agence Régionale des Espaces Verts, l’aménageur de la Zac, Sefri-Cime, et bien sûr la ville de Bois-Colombes, ce lieu de promenade privilégié a été conçu en étroit partenariat avec les services techniques de la Ville. Levons le voile sur quelques-unes de ses caractéristiques…

Une pièce d’eau à la fois esthétique et écologique.
La pièce d’eau située à l’entrée du parc, face au parvis, est un des éléments remarquables du parc. De forme oblongue, elle est encadrée sur un côté par un hémicycle en gradins, et de l’autre, par une vaste pelouse que l’eau affleure. Ce bassin, d’une surface de 2 000 m2 a une profondeur moyenne de 1,60 m. Aux beaux jours, il s’ornera de plantations aquatiques comme des iris et des nymphéas. Caractéristique notable : un ingénieux système permet de récupérer les eaux de pluie provenant des toitures des logements, des entreprises et de l’école de la Cigogne qui sont acheminées jusqu’au bassin ; la régulation en étant assurée par une surverse dans le local technique qui le jouxte. Cette réserve d’eau sera utilisée pour l’arrosage du parc. Enfin, ce procédé aussi économique qu’écologique permet également de différer les débits de pointe des arrivées d’eau, lors de gros orages par exemple.

Les entrées et les parvis
A l’instar du parc Monceau à Paris, le parc des Bruyères, “haussmanien” dans l’âme, est entièrement clos de grilles. Le portail principal est situé face à la future place de la Belle-Hispano. Six autres entrées sont accessibles respectivement face à la rue des Bellevues (2 entrées), aux allées Blériot (notre photo), Gabriel, Rodin, mail de la Soufflerie. Elles sont dotées de parvis en granit. Les poteaux en pierre portent en leur sommet un éclairage qui se réflète sur les voilures symétriques. Autre caractéristique appréciable pour le promeneur estival, deux kiosques, aménagés près de l’entrée principale, permettront une halte à l’ombre.

L’école La Cigogne, son parvis et ses aires de jeux
Visible de tous les angles du parc, la soufflerie reconvertie en école maternelle et élémentaire, est, à n’en pas douter, l’élément architectural phare de cet écrin de verdure.
Un parvis de 27 mètres de long a été aménagé sous son vortex ainsi que deux aires de jeux pour les enfants comprenant des jeux à ressorts, un toboggan, un mur d’escalade…
La plantation de grands marronniers rouges et de massifs de lilas près du parvis feront bientôt de cet endroit chargé d’histoire, un lieu unique, chaleureux et convivial à la fois.

Des espaces de calme
L’ensemble du parc a été conçu sous le signe des contrastes, avec une alternance de grands espaces généreusement ouverts au soleil, et des lieux plus intimes, reliefs plantés et ombragés favorisant le calme.
Aux 1 500 m2 de pelouses s’ajoutent ainsi des endroits privilégiés, comme ce coin romantique, à l’abri des regards, avec ses colonnes d’inspiration dorique et ses bancs de pierre entourant un grand cerisier à fleurs.

Clin d’œil aux jardins de labyrinthes très prisés au XVIIIe siècle, ce point de vue unique du parc est accessible par des allées en spirales différentes pour la montée et la descente.
La butte elle-même est parsemée de rochers artificiels surgissant parmi les nombreux massifs d’arbustes, de fleurs…  et de bruyères naturellement.

Le belvédère du “TEMPLE D’AMOUR”
Un tumulus d’une hauteur de 5,25 mètres a été érigé dans la partie nord du parc. Nouvelle référence au parc Monceau, il est surmonté d’un belvédère nommé “Temple d’amour” orné d’une coupole, le tout s’élevant à 8 m de hauteur. Clin d’œil aux jardins de labyrinthes très prisés au XVIIIe siècle, ce point de vue unique du parc est accessible par des allées en spirales différentes pour la montée et la descente. La butte elle-même est parsemée de rochers artificiels surgissant parmi les nombreux massifs d’arbustes, de fleurs…  et de bruyères naturellement.

pour découvrir et apprécier la nature en ville
Avec 8 900 m2 de gazon, 13 300 m2 de plantations, plus de 160 arbres, 8 400 arbustes et 3 550 plantes couvre-sols, le parc des Bruyères est désormais l’un des “poumons verts” de la ville. Des essences diversifiées et des plantes choisies avec soin pour varier l’agrément des couleurs au fil des saisons, constitueront un lieu
de promenade idéal pour les familles.
Ce “jardin des plantes” bois-colombien pourra aussi accueillir, bien entendu, des animations pédagogiques. Petit aperçu de vos prochaines découvertes.

fraxinus (frênes)
Famille des oléacées. Ce “cultivar” a un port plus fastigié (forme conique) que la variété classique. Plantés en alignement. Feuillage caduc de couleur vert amande

Deutzia gracilis
Famille des Hydrangeacées. Arbuste étalé qui se pare au début du printemps de multiples fleurs étoilées d’un blanc pur et merveilleusement parfumées. Feuillage caduc vert brillant

Pinus Sylvestris
Conifères que l’on trouve dans les forêts et les landes. Ces arbres persistants ont déjà plus de 20 ans d’âge à la plantation. Hauteur : 10 m. Couleur : vert bleuté

Cedrus deodara
Cèdre à grand développement (jusqu’à 20 m de hauteur). Feuillage persistant très décoratif. Couleur : Vert tendre

malus sieboldii
arbre à fruits décoratifs (non comestibles) à délicate floraison blanche au printemps

aesculus briotii
Ou marronnier de Briot (du nom du responsable du parc de Versailles au siècle dernier, qui repéra ses qualités exceptionnelles). Feuillage vert foncé, jaune en automne, avec des fleurs doubles rouge carmin (début mai)

cercis silicastrum
“Arbre de Judée”. Arbre caduque à feuilles en forme de cœur. Une des premières floraisons de printemps (fleurs roses)

Azalée mollis
Famille des Ericacées. Originaire d’Asie. Feuilles caduques Floraison de printemps. Couleur des fleurs : jaune, rose, rouge

syringa vulgaris
Appelé aussi "Lilas" de l'arabe lîlak, lui-même issu du persan nîlak, qui signifie bleuté. Feuillage caduc à floraison très odorante. Couleurs : blanc et parme

sciadopytis verticillata
ou Pin parasol du Japon. étrange conifère persistant à croissance très lente, à port conique et très compact doté d’aiguilles analogues aux plantes grasses Couleur : vert intense

Iris sibirica
Cette fleur a servi de modèle pour l'emblème royal : la fleur de lys Plante d’eau
Couleur : bleu

Nymphéa
Plante aquatique vivace à feuillage caduc (grandes feuilles flottantes).
Floraison en été
Couleurs : blanc, rose, jaune…

magnolia Kobus
arbre de terre de bruyère caduc Floraison spectaculaire au printemps avant les feuilles
Couleur : blanc rosé

phlox subulata
Vivace floraison printanière blanche

Erica carnea ou bruyère d’hiver.
15/30 cm de haut. Feuilles persistantes, vert foncé Couleurs : rose, mauve, blanc, rouge foncé

Environnement urbain
Des fleurs dans les jardins et sur les balcons
Après avoir gagné son “3e cèdre”, une récompense décernée par le Département, la ville s’engage maintenant dans la compétition à un niveau régional pour obtenir sa “première fleur”.
Parallèlement à ces initiatives, vous pouvez, vous aussi, participez au fleurissement de votre lieu de vie. Balcons, fenêtres, jardins petits ou grands, même le plus discret coin de verdure, embellisent l’environnement de tous. Pour faire partie de cet élan vert, n’hésitez pas à vous inscrire au concours des maisons et balcons fleuris : c’est très simple. Il suffit de compléter le bulletin ci-dessous. Vous pouvez gagner des plantes, du petit matériel de jardinage et partager un moment entre passionnés de fleurs. Rejoignez les participants à ce concours qui regroupe, depuis maintenant plus de 10 ans, un nombre croissant d’amoureux de la nature en ville.

Petite enfance
De nouveaux locaux pour la petite enfance

Le service de la petite enfance vient d’emménager au 8, villa des Aubépines Tél. : 01 56 05 87 00. Situé au cœur de la ville, à proximité des transports en commun et d’un parking souterrain, il est accessible aux personnes à mobilité réduite. Il accueille les parents, du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30. Vous pouvez y procéder à la pré-inscription de votre enfant en vue d’intégrer l’un des établissements gérés par la commune : les crèches collectives et la crèche familiale accueillant des enfants de 3 mois à 4 ans, le jardin des enfants de 2 à 4 ans, la halte-garderie les Pitchouns qui accueille, pour quelques heures ou une journée au maximum, les enfants de 3 mois à 4 ans. Cette pré-inscription se fait auprès du service de la petite enfance, sur rendez-vous, à partir du 6e mois de grossesse.
Le barème en vigueur dans ces établissements est le barème de la Caisse Nationale d’Allocations Familiales établi en fonction de la taille et des ressources de la famille.
Vous pouvez également y trouver des informations sur les autres modes de garde comme la crèche parentale associative “La Gaminerie” (Tél. : 01 47 60 04 83), l’atelier du poisson rouge (Tél. : 01 41 19 06 50) ou les gardes d’enfants au domicile des parents ainsi que des informations sur le réseau des assistantes maternelles libres agréées qui est géré par le centre de Protection Maternelle Infantile (Tél. : 01 41 30 05 75).
Une crèche provisoire siuée en centre-ville va accueillir les enfants des crèches qui devront être réhabilitées et restructurées. Toutes les crèches seront, à terme, réhabilitées. Enfin dans quelques mois, une crèche ouvrira dans le quartier des Bruyères.
La création d’un relais assistantes maternelles Le service de la petite enfance de Bois-Colombes dispose désormais d’un local adapté à l’accueil des assistantes maternelles libres. Cette nouvelle structure permettra, dès la rentrée, de mettre en relation parents et assistantes maternelles, de leur apporter l’information administrative ou juridique qu’ils recherchent (contrat de travail, protection sociale, etc.) ou encore de partager leur expérience… Des bureaux, une grande salle de réunion qui peut également accueillir des stages de formation, une tisanerie et un coin jeux pour les enfants, font de cet équipement un lieu convivial propice aux échanges.


Les travaux dans la ville
de nouvelles aires pour vélos
Afin de faciliter l’usage de vélo dans la ville, des aires de stationnement sont réalisées. Villa des Aubépines, à proximité du nouveau service de la petite enfance et de la salle Jean-Renoir, en centre-ville, des “garages à vélo” ont été installés pour 15 000 €. De même, rue J.-Jaurès, on pourra désormais se rendre à la piscine en vélo et se garer devant le centre aquatique.
En attendant les autres aménagements prévus dans la ville…

rue Pierre-Joigneaux
L’ensemble des arbres de la rue a subi un élagage de sécurité et 2 arbres dangereux ont dû être abattus préventivement. La concertation initiée avec le groupe de travail concernant la rue P.-Joigneaux a été très constructif et a permis de trouver les meilleures solutions.
Montant des travaux :10 000 e.


square Amiral-Courbet
Installation de nouveaux jeux pour les enfants déclinés sur le thème de la mer (cheminement ludique, toboggan, bateau pirate, jeux à ressorts…), changement du mobilier (bancs, poubelles…), plantation d’arbres et d’arbustes et installation d’un éclairage d’ambiance.
Ouverture au public depuis le 17 mai. Montant des travaux : 135 000 e.


de nouveaux gardiens de square
L’équipe des gardiens de square va être renforcée. A terme, 7 agents veilleront à la propreté et à la sécurité des squares de la ville. D’ores et déjà, les parcs Franklin-Roosevelt et Pompidou, prochainement celui des Bruyères, ont leur gardien attitré auquel,s’ajouteront des gardiens mobiles . Ils seront présents toute la journée pour assurer un service de qualité.

Déplacements en ville
La sécurité des cycles non-motorisés
Lorsque vous circulez à bicyclette le soir ou la nuit, il est important de bien voir et d’être vu. Aussi, pour votre sécurité, nous vous rappelons que pendant la conduite de nuit ou par visibilité insuffisante, tous les cycles doivent être munis d’un feu de position émettant vers l’avant une lumière non éblouissante, jaune ou blanche, et d’un feu de position arrière conforme à la réglementation. Par ailleurs, bien que non obligatoire, il est vivement conseillé de porter un casque pour se protéger en cas de chute et de ne pas utiliser le téléphone ni d’écouter un balladeur.
rappel de quelques règles élémentaires :
Vous devez respecter la signalisation des feux tricolores et ne franchir un croisement équipé de ce type de signalisation que lorsque le feu est au vert.
Lorsque vous circulez, pour éviter tout risque d’accident, vous devez signaler tout changement de direction.
La circulation des vélos en sens interdit n’est pas autorisée.
La circulation des vélos sur les trottoirs et dans certains lieux publics (squares) n’est pas autorisée.
Il en va de votre sécurité et de celle des piétons.

aa GÉNÉRATIONS

Au collège Albert-CamusUne classe de 3e a participé au concours
du Conseil général sur la Résistance
Les élèves de la classe de 3e 2 du collège Albert-Camus ont participé à un projet pluridisciplinaire rassemblant professeurs de lettres, d’histoire et de musique. à la clef de cette recherche : l’écriture d’un recueil de nouvelles inspirées de faits réels de résistance dans le monde rural. Durant une année, ils se sont ainsi immergés dans cette période cruciale de notre histoire, collectant à partir de récits d’anciens résistants, de parents et de descendants directs de résistants, des témoignages humbles ou héroïques. En partenariat avec l’UNC de Bois-Colombes/Colombes, ils ont également assisté à des conférences, des cérémonies du souvenir, des pièces de théâtre, des projections cinématographiques, sans oublier l’étude des grands poèmes de la Résistance signés Aragon, Eluard et Jean Cassou ou encore la presse clandestine de Combat, ou la Terre…
Au terme de ce long travail, les élèves ont rédigé 16 nouvelles (treize récits inspirés directement des témoignages recueillis et de trois récits de fiction) qui évoquent les actions de la Résistance dans différentes régions de France : fabrication de faux-papiers, cache de juifs ou de réfractaires au STO, cache d’armes, parachutages de munitions, passages clandestins en Angleterre, ravitaillement de maquis, sabotages… Le fil directeur de ces textes restant l’émouvant Chant des Partisans dont les différents couplets pontuent chacun des récits. L’ouvrage est par ailleurs accompagné d’un CD-vidéo de présentation de 4 minutes. Tous deux sont consultables au centre de documentation et d’information du collège ainsi qu’à la médiathèque Jean-Monnet, 9, rue Félix-Braquet.

Avec Sorties, voyages et découvertes
De l’Argentine à la Terre de Feu
L’Association Sorties, voyages et découvertes propose, du 14 au 25 octobre prochain, un voyage inoubliable vers les grands espaces argentins. Un circuit de 12 jours (9 nuits sur place) vous emmènera, entre pampa et océan, de la mythique Buenos-Aires, patrie du tango, à Punta Tombo, paradis des cormorans et des manchots, en passant par la péninsule de Valdès avec sa colonie des phoques et son point d’observation des baleines, le parc national des Glaciers, une mini-croisière sur le Lago Argentino, une visite de la célèbre baie d’Ushuaïa, la ville la plus au sud de la planète, située sur l’île de la Terre de Feu. Pour la petite histoire, rappelons qu’en explorant les détroits entre les océans Pacifique et Atlantique, en 1520, Magellan fut étonné par la fumée et les feux qui semblaient apparaître à chaque tournant.
Ces feux, maintenus constamment allumés par les indiens Yaghan et Ona, furent à l’origine du nom de "Tierra del Fuego", Terre de Feu. Peu de choses y ont changé depuis l’arrivée de ces explorateurs.
L’abondance de la faune, la beauté singulière et l’histoire mystérieuse de
cette terre continuent d’exercer la même fascination sur le voyageur.
Vous en rêvez ? Quelques places sont encore disponibles : appelez sans tarder l’association ! 06 73 28 49 93.

Allez les Bleus !
La médiathèque Jean-Monnet organise un jeu concours pour les enfants et adolescents de 8 à 14 ans. Sur le thème de la coupe du monde de football 2006, un quizz permettra aux plus férus de gagner des lots de livres. Ne tardez pas pour vous inscrire vos enfants : un maximum de 20 participants, répartis par équipes de 4, est accepté. Inscription obligatoire à partir du 24 mai, soit à la médiathèque Jean-Monnet, 9, rue Félix-Braquet, soit à la bibliothèque Jacques-Brel, 136, rue de l’Abbé-Glatz. Rens. : 01 41 19 83 54.

En mars dernier
Une troupe slovaque à la salle Jean-Renoir
Plus de 80 élèves des différentes écoles de Bois-Colombes ont pu apprécier, les 28 et 30 mars derniers, le spectacle musical donné par la troupe de jeunes tziganes slovaques Kesaj Tchave. Rythmes, chants et danses ont ponctué trois représentations hautes en couleurs. Le caractère pédagogique n’a pas été mis de côté : à l’issue de leurs prestations, les jeunes artistes ont pris deux déjeuners, à l’école Paul-Bert, avec nos écoliers, heureux de partager quelques pas de danse et parties de foot ! Des moments de vie qui laissent de bons souvenirs.

Concours scientifique avec l’université de Cergy-Pontoise
Les enjeux de la science sur l’avenir des hommes
Une classe de 5e du collège Camus soutiendra un projet scientifique, dans le cadre du concours “Faites de la science” organisé par l’université de Cergy-Pontoise. Quel sera le climat de demain ? La pollution d’aujourd’hui aura-t-elle des conséquences sur les générations futures ? Quelles ressources utiliserons-nous dans l’avenir ? Les élèves de Camus ont tenté de répondre à ces questions en composant un jeu assorti d’un CD-Rom qu’ils présenteront, le 2 juin prochain, au forum Faites de la science sur le site universitaire de Neuville. à suivre…
www.u-cergy.fr/article7209.html

Les activités estivales des jeunes de 13 à 17 ans
L’augmentation du temps libre — qu’il s’agisse de temps choisi, libéré ou imposé —, lance un défi à la société tout entière. Car ce temps peut être, suivant la façon dont il est investi, un tremplin à l’épanouissement ou un facteur d’isolement et d’inégalité. Le service jeunesse se propose d’offrir à tous matière à rencontres, à échanges, à investissement personnel et collectif.
Se faire une toile dans une salle obscure ou en plein air, se balader dans Paris et visiter ses lieux insolites, jouer au bowling, découvrir de nouvelles disciplines sportives (ski nautique, plongée sous-marine, karting, course d’orientation, vtt…) sont autant d’attraits à découvrir avec le service jeunesse. Il est par ailleurs, à votre disposition pour vous aider à concrétiser vos projets et vous donner la possibilité de les partager avec d’autres. Loin d’une simple carte de loisirs à consommer, les activités proposées visent à la découverte, l’apprentissage et l’épanouissement. Les activités peuvent être également sources de réflexions et de débats d’idées. Voici un petit échantillon du programme de l’été 2006 : Vous êtes plutôt actif ? Vous êtes attendu pour une palette d’activités sportives (ski nautique, catamaran, aviron…). Vous êtes plutôt du genre tranquille ? La détente dans les parcs et les bases de loisirs ou tout simplement les séances de bronzage sur une plage, sont pour vous. Vous êtes mélomane et artiste dans l’âme ? Un festival de musique, de théâtre et de danse a été initié pour votre plaisir. Quel que soit votre profil, n’hésitez pas ! Venez participer à cette aventure estivale du 10 au 28 juillet et les 28 et 29 août prochains.
Rens. : service Jeunesse Tél. : 01 41 19 83 65.

Avec le cercle généalogique
Cherchez vos ancêtres
Le cercle généalogique de Colombes, Bois-Colombes et La Garenne-Colombes, antenne de l’Entente généalogique de l’arrondissement nord des Haut-deSeine, organisera cet automne un événement rare qui permettra aux Franciliens amateurs de se rencontrer. Que vous soyez simple débutant, ou déjà “enquêteur” aguerri sur la trace de vos ascendants, voici un rendez-vous “historique” à ne pas manquer. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du Cercle à la Maison des associations, 4, place du Gal-Leclerc, 92700 Colombes. Jean-Marc Daudans : acb5@club-internet.fr ou 01 47 80 54 42. Site : http://genea92nord.free.fr

Réseau information jeunesse
De la scolarité à l’emploi
Le 11 mai dernier, M. le Maire Yves Révillon accueillait, dans les salons de l’hôtel de ville, les membres du réseau information jeunesse pour leur réunion trimestrielle. Organisée par le Bureau Information Jeunesse de Bois-Colombes et l’association IJ 92, elle abordait le thème “de la scolarité à l’emploi”. Un bilan des actions pour l’emploi des jeunes y fut présenté, en présence d’Anne-Marie Lemêtre, adjointe au maire en charge de la jeunesse et des sports, de plusieurs intervenants de la Direction Départementale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, de la Direction Départementale Jeunesse et Sports et du centre d’information et de documentation jeunesse. A cette occasion, fut notamment rappelé l’ensemble des actions du BIJ (ouverture du point cyb, orientation scolaire et professionnelle, opérations BAFA, accompagnement et aide aux projets…) sans oublier la permanence hebdomadaire de la Mission locale de Courbevoie au sein du BIJ, tous les jeudis de 14h à 17h30. Le débat, mené par Philippe Baudoin, du BIJ d’Issy-les-Moulineaux, a également permis à l’assemblée et aux représentants des Missions Locales, d’échanger sur leur pratique, d’insister sur l’importance du partenariat mais aussi d’évoquer des cas concrets et les solutions proposées. L’accès à l’emploi des jeunes est affaire de tous : élus, institution, établissements scolaires, BIJ et PIJ. Ces derniers, face aux problèmes d’emploi des jeunes, étoffent leur réseau de partenaires et leurs actions et restent au fait des directives et des dispositifs d’insertion pour apporter aux jeunes un accompagnement dans leur parcours socioprofessionnel, parfois chaotique et difficile. A noter : la nouvelle plaquette du BIJ est désormais disponible et à votre disposition en Mairie et au BIJ. Vous y trouverez les missions, les opérations du BIJ, le Point Cyb, les horaires d’ouverture des deux structures, les numéros utiles…
BIJ 9, rue du Gal-Leclerc. Tél. : 01 47 80 30 05 bureau.info.jeunes@wanadoo.fr
Tous les aspects de l’emploi sont actuellement au cœur des débats. Voir aussi page suivante rubrique vie économique, le forum de la maison de l’emploi et les rencontres avec les PME/PMI, les commerçants et artisans…

plan canicule 2006
Face aux risques éventuels de canicule cet été, le Conseil général et la Ville se mobilisent à nouveau pour que les personnes âgées prennent toutes les précautions et que la population n’hésite pas à faire preuve de solidarité avec les personnes isolées en communiquant leur adresse au Groupe d’Aide et de Soutien aux Personnes âgées. Celui-ci est chargé d’effectuer des visites à domicile afin de coordonner les actions de prévention. Si la canicule arrive, le GASPA peut proposer différentes aides adaptées : passer la journée dans un lieu climatisé avec un transport assuré, recevoir la visite régulière d’une personne de ses services, mettre en place une aide-ménagère en semaine ou le week-end… Merci de signaler la situation du membre de votre famille ou bien de votre voisin qui se retrouve seul durant l’été.
GASPA - 5/7, rue Félix-Braquet. Tél. : 01 41 19 83 47. Du lun. au vend. (8h30/12h et 13h30/17h30).

aa VIE ÉCONOMIQUE

Tout est prêt pour accueillir les nouveaux commerçants
La nouvelle place Mermoz sera achevée en juin 2007. Tout y a été repensé par les paysagistes de l’agence Pena et Pena : les cheminements, les circulations, les revêtements, les plantations, les espaces pour le marché forain et évidemment les commerces.
Ces commerces font partie intégrante des éléments de redynamisation de la place et font donc l’objet d’un soin très particulier. Les locaux en rez-de-chaussée de l’immeuble appartenant à l’OPDHLM vont bénéficier d’une restructuration et d’une extension. Ces travaux, comme le projet ci-dessus le montre, permettront d’offrir une meilleure visibilité des commerces et de redistribuer les locaux pour accueilir de nouveaux commerçants en complément de la superette actuelle. L’installation d’un distributeur de billets est également prévue.
Le marché forain s’installera deux fois par semaine face aux vitrines des commerces, créant ainsi un nouvel espace de promenade. Pour compléter ces réaménagements, un équipement communal regroupera, entre autres, la mairie de quartier, l’agence postale, l’actuelle bibliothèque Jacques-Brel,… sur le terrain situé au 90, rue de l’Abbé-Glatz.
L’OPDHLM propose un superbe outil commercial disponible au 1er trimestre 2007 et recherche donc des partenaires économiques innovants qui souhaitent s’impliquer dans le renouveau de ce quartier avec un projet structuré notamment de salon de coiffure, librairie/presse… Tous les renseignements sont à demander auprès du service de développement économique de la ville au 01 41 19 83 10.

la maison de l’emploi
Bois-Colombes participe, avec six autres villes des Hauts-de-Seine (Suresnes, Courbevoie, Neuilly, Levallois-Perret, Puteaux et La Garenne-Colombes) ainsi que tous les acteurs de l’emploi (CCIP, ANPE, ASSEDIC, la Chambre de métiers, la Chambre de commerces, la Direction de l’Emploi et de la Formation Professionnelle) à l’élaboration d’un projet de Maison de l’emploi “Rives de Seine”.
L’ensemble des fondateurs et des partenaires voient dans cette maison de l’emploi, un guichet unique et un lieu de mutualisation des informations, souple et réactif, au service des entreprises, des créateurs et des demandeurs d’emploi. Le dossier de création qui est déposé auprès des services de l’État le 23 mai devrait permettre d’obtenir sa labellisation courant juillet.
Contactez le service développement économique. Tél. : 01 41 19 83 10.

la 3e journée de l’entrepreneur
Le 29 juin prochain, Bois-Colombes participera, en collaboration avec Courbevoie, à la 3e journée de l’entrepreneur, du commerçant et de l’artisan. Une quarantaine d’exposants sont attendus. Des tables rondes sur différents thèmes animeront cette journée. Stade municipal de Courbevoie 7, bd Aristide-Briand de 9h30 à 17h. (Programme disponible au service économique) la braderie des commerçants
Les 16 et 17 juin prochains, les commerçants vous proposent leurs traditionnelles journées commerciales dans toute la ville. L’occasion de fouiner, de chiner la bonne affaire et de participer à la vitalité du commerce local.


petit déjeuner de la CGPME 92
Le 25 avril, un petit déjeuner-débat avait été organisé, à la mairie, à l’initiative du service de développement économique de la ville et de la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises du 92. Aider les TPE et PME au quotidien et apporter une meilleure connaissance des méthodes de gestion pour valoriser l’homme et ses initiatives au sein de l’entreprise, tels étaient les thèmes choisis pour cette rencontre.


Rendez-vous le dimanche 14 mai
Un marché aux fleurs à visiter en famille
Dimanche 14 mai, Bois-Colombes vous réserve une belle surprise avec, tôt le matin, des fleurs à profusion. Toute la journée, pépiniéristes, horticulteurs, apiculteurs et fleuristes partageront avec le public leur passion du bulbe rare…
Sur le marché qui se tiendra sur la place de la République, et pour peu que le soleil soit de la partie, la promenade se transformera en balade champêtre : soucis, pétunias, glaïeuls, capucines, violettes cornues, reines marguerites, tulipes, ipomées, œillets de chine et dahlias y rivaliseront de couleurs. Sans oublier les indispensables géraniums et rosiers qui pourront embellir vos balcons et jardins privés. De quoi nourrir votre imagination et vous inciter — pourquoi pas ? — à participer au concours des maisons et balcons fleuris de Bois-Colombes (bulletin ci-dessous). Rappelons que notre ville, qui a obtenu la distinction de 3 cèdres au concours 2005 des villes fleuries, a aussi besoin de votre participation pour son embellisement. Quoi de plus agréable qu’un cadre de vie harmonieux, gai et coloré ? Détail sympathique : le marché aux fleurs inclut également, pour les enfants, des spectacles de rue sur le thème des fleurs, des refrains à l’orgue de barbarie, des séances de maquillage et les déambulations facétieuses de drôles de lutins qui distribueront bonbons et confettis après chacune de leurs saynètes.


Le carrefour de l’emploi
Bois-Colombes participait cette année pour la première fois au carrefour de l’Emploi organisé avec Courbevoie. Les 14 et 15 mars, plus de 1 800 visiteurs y ont été accueillis et quelque 80 entreprises ont occupé les stands. Parmi elles citons le Groupe Aviva, Citroën, BNP Paribas, Crédit Agricole, Crédit Lyonnais, La Poste, Picard Surgelés… Plus de 1 200 postes ont été soumis au public (toutes activités confondues) et 2 900 entretiens ont été réalisés avec les entreprises présentes. Lors de l’après-midi du 15 mars, réservé plus particulièrement aux 16-25 ans, en partenariat avec le BIJ, la Mission Locale et la Philotechnique notamment, de nombreuses offres de stages, contrats ou formations ont également été proposées aux 500 jeunes qui se sont déplacés. Un grand merci à toutes les entreprises locales qui ont collaboré activement à la réussite de cette manifestation !

Participez au concours des maisons et balcons fleuris 2006
Inscription avant le 15 juin 2006, à l’adresse suivante :
Services techniques. Mme Valérie Gilleron - 15, rue Charles-Duflos 92270 Bois-Colombes – Tél. 01 41 19 83 18
Les catégories :
— maison avec jardin visible de la rue
— décor floral installé en bordure de voie publique
— balcon ou terrasse sans jardin visible de la rue
— fenêtres ou murs visibles de la rue
Joindre une photographie représentative.

BIENVENUE TOUS LES TOITS
Cette nouvelle enseigne s'est installée au 2, rue Cuny. M. Tensi propose ses services de couverture et de plomberie. Tél: 06 85 02 18 27 ou
01 47 86 22 73. Du lundi au jeudi de 8h à 19h, le vend. de 8h à 13h.


HIT DÉCO SERVICES

Un nouveau magasin de vente, distribution, artisanat du Maroc (poterie, métaux, bois, bijoux, cuir) s'est installé au 95, rue du Gal-Leclerc. Ouverture tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h00 sauf lundi et dimanche .
Tél. : 06 11 97 46 34.


aa INFOS HANDICAP
L’implant cochléaire le témoignage d’une Bois-Colombienne
Une Bois-Colombienne, Mme Petit a souhaité témoigner sur l'implant cochléaire, qui a changé sa vie, elle livre son message :

«Vous êtes sourds de naissance, devenus sourds ou malentendants, il y a peut-être pour vous une solution pour réentendre grâce à l’implant cochléaire, n’hésitez pas à contacter l’AIFIC».
Un implant cochléaire est un dispositif médical électronique destiné à restaurer l'audition de personnes atteintes d'une perte d'audition sévère à profonde et qui comprennent difficilement la parole à l'aide de prothèses auditives.
Ce dispositif comprend deux parties principales, l'unité électronique implantée dans le rocher et le processeur vocal externe.
Le processeur est maintenant couramment un appareil miniaturisé porté discrètement derrière l'oreille. Le processus entier, de l'arrivée d'un son au traitement par le cerveau, est si rapide que l'utilisateur entend le son au moment où il se produit et ce, de manière continue.
Pour plus d’information :
— Centre d'Information sur la Surdité et l'Implant Cochléaire (CISIC) qui organise des réunions d'informations au 14, bd Montmartre 75009 Paris, dans les locaux de l'IFIC (Institut Francilien d'Implantation Cochléaire).
info@cisic.fr et
http://www.cisic.fr/index.htm
Tél. : 06 17 39 54 71. Fax : 01 60 10 93 55.
— L'Association en Ile-de-France des implantés cochléaires (A.I.F.I.C) organise des permanences régulières avant et, ou après l'implantation à l'hôpital Avicenne de Bobigny, service du Professeur Bruno Frachet, les premiers mardis de chaque mois, de 11h00 à 14h00, sur rendez-vous pour les futurs implantés.
http://assoc.wanadoo.fr/ffic/AIFIC.htm
15, rue Gazan 75014 Paris Fax : 01 45 88 39 42.


Les transports pour les personnes handicapées
Vous êtes handicapé ? Des solutions existent pour vous aider dans vos déplacements.

INFOMOBI
La Région Île-de-France a lancé un service qui s’adresse à toutes les personnes ayant un handicap, en partenariat avec la SNCF, la RATP et Optile. OPTILE, Organisation Professionnelle des Transports d'Île-de-France, regroupe l'ensemble des entreprises privées exploitant des lignes régulières inscrites au Plan de transport d'Île-de-France. Infomobi donne tous les dispositifs, produits et services mis en place pour aider à préparer un voyage ou résoudre les difficultés au cours d’un déplacement. Ce service disponible par Internet au www.infomobi.com et au 08 10 64 64 64. Il permet, entre autres, aux personnes handicapées de connaître l’état et l’accessibilité des transports collectifs en temps réel.

RENOU’ÂGE

S’adresse à toutes les personnes handicapées physiques et les personnes âgées à mobilité réduite résidant dans les communes du nord des Hauts-de-Seine qui ne peuvent utiliser les transports traditionnels. 18, rue Rouget de l’Isle 92700 Colombes. Tél. : 01 46 52 11 10.

Handidanse à Bois-Colombes
Des cours de danse sont maintenant proposés aux personnes handicapées à l’espace Schiffers à Bois-Colombes. Si cela vous intéresse, il reste des places, appelez l’Espace Schiffers, 79, rue Charles-Chefson. Tél. : 01 55 66 02 02.
Connaissez-vous l’atrésie
de l’œsophage ?
L’association française de l’atrésie de l’œsophage (AFAO) se bat pour aider les enfants atteints à la naissance d'une malformation de l'œsophage (atrésie). Elle empêche le transport de nourriture jusqu’à l’estomac. Cette malformation touche un nouveau-né sur 3 500. L'AFAO réunit cette année parents, enfants et médecins de plusieurs spécialités dans le but de partager leurs connaissances et d'accompagner au mieux ces enfants. Ce rendez-vous est fixé les 10 et 11 juin à Disneyland Paris à l’hôtel Séquoia Lodge.Parallèlement, l'AFAO travaille sur un projet de référencement national des anciens opérés avec le soutien de l'alliance Maladies rares. Ce projet est coordonné par le Professeur Sarnacki de l'hôpital Neker Enfants Malades, avec le concours des équipes médicales de Marseille, de Lille… AFAO : 56, rue Cécile 94700 Maisons-Alfort. Tél. : 01 43 75 42 49
et www.afao.asso.fr

Nominations
Félicitations à Jean Bouissou qui fait partie des élus du Conseil Régional Consultatif des Citoyennes et Citoyens Handicapés, référent PIAPH 92 pour les villes de Bois-Colombes et Colombes.

Rendez-vous le 17 juin
Le verre de l’amitié
Bois-Colombes Mission Handicap convie toutes les personnes concernées par le handicap domiciliées sur Bois-Colombes à venir échanger, s’informer sur les actions de la Mission Handicap et boire le verre de l’amitié au Centre Charlemagne à la salle Amitiés et loisirs, le samedi 17 juin 2006 de 17h à 20h. Merci de confirmer votre présence auprès de Marie-France Guyard en téléphonant au 01 41 19 83 07 ou en renvoyant le bulletin d’inscription ci-contre.
Lire aussi dans les pages Sport Infos, la compétition handisport du 27 mai au centre aquatique de Bois-Colombes et les images de la marche des enfants du Mékong.


aaGROS PLAN
1966/2006 Les 40 ans du jumelage entre Neu-Ulm et Bois-Colombes

Engagée il y a quarante ans par Emile Tricon et son homologue allemand le Dr Lang, le jumelage visait à favoriser la connaissance et les échanges entre deux peuples qui partagent un lourd passé. Ainsi, plus que la seule communication interculturelle, c’était bien la réconciliation entre l’Allemagne et la France qui était visée.
Cette réconciliation est, naturellement, l’œuvre des responsables politiques des deux pays qui ont su, à travers des décisions historiques, construire l’Europe autour de l’axe franco-allemand.
Mais cette réconciliation est aussi l’œuvre, moins spectaculaire et plus modeste, de citoyens qui, de part et d’autre des frontières, au quotidien, se sont impliqués pour bâtir des ponts entre ces deux peuples. De nombreux élus, professeurs, collégiens, sportifs, associations, familles… par leur curiosité, leur capacité d’initiative et leur générosité ont été les artisans des liens qui unissent aujourd’hui Bois-Colombes à Neu-Ulm.
Car, tout au long de ces 40 ans, en partie grâce à toutes ces bonnes volontés, un long chemin a été parcouru ; on ne parle plus de réconciliation depuis longtemps mais bel et bien d’amitié. Le poids du passé s’est peu à peu estompé et aujourd’hui notre jumelage est, résolument, tourné vers l’avenir.

Oblitératons avec le cercle philatélique le 10 juin

Le samedi 10 juin, jour de l’inauguration du Parc des Bruyères, se déroulera, l’oblitération temporaire d’une enveloppe marquée des deux blasons des villes jumelles.
Le bureau de la poste sera ouvert de 10h à 18h. Parallèlent une exposition se tiendra dans le hall d’entrée de l’école ou dans la cour présentant des cartes postales et des oblitérations, de Bois-Colombes, de Neu-Ulm et de la Bavière retraçant l’histoire du jumelage.
Rens. : cercle philatélique au 01 47 82 00 23.

Le jumelage :
le thème du fleurissement 2006 à bois-colombes
Cette année, le thème retenu pour le fleurissement de ville concerne le jumelage : une mosaïculture figurera la tour représentée sur le blason de Neu-Ulm sur laquelle se pose une colombes symbolisant Bois-Colombes. cette mosaïculture viendra trôner sur la place de la République.
Parallèlement, en hommage à l’amitié franco-allemande, les enfants des écoles et des centres de loisirs ont réalisé des dessins sur bois reprenant les traditions allemandes.

aa SPORTS INFOS

Retrouvez toutes les informations concernant toutes les disciplines sportives pratiquées à Bois-Colombes dans les pages spéciales sport.


Et toutes les autres rubriques du journal...