Mairie de Bois-Colombes - 15, rue Charles-Duflos - 01 41 19 83 00

Plan interactif

ZAC des Bruyères
Entre bois-colombiens quoi de neuf à bois colombes ?
Le quartier des Bruyères

LE QUARTIER DES BRUYÈRES : Le site en chiffres - Un peu d'histoire - Le parc des Bruyères - l'école La Cigogne
Les entreprises et logements - Les projets en cours et à venir.

Dans la même rubrique :
VOS DÉMARCHES - LE PLU - LES PROJETS EN COURS - LE QUARTIER NORD
LA CARTOGRAPHIE DU BRUIT À BOIS-COLOMBES


DÉLÉGATIONS : vous pouvez rencontrer les adjoints au Maire sur rendez-vous à la mairie.
Maire adjoint du quartier centre-ville en charge de l'urbanisme : Jean-Pierre LE LAUSQUE
Maire adjoint du quartier des Bruyères et des Vallées en charge de l'environnement : Henri VINCENT
Maire adjoint en charge du patrimoine bâti, de la voirie, des transports et de la petite enfance : Sylvie MARIAUD
Maire adjoint du quartier Mermoz, Victor-Hugo, Argenteuil en charge des manifestations publiques : Anne Gabrielle CANTET

CONTACT : pour contacter la mairie, connaître les adresses et numéros de téléphone, voir en bas de page

LECTURE SONORE : sélectionnez le texte à lire puis cliquez sur le pictogramme Ecoutez le texte avec ReadSpeaker qui apparaît à côté : ça marche !



ecouter l'article

Retrouvez les différentes phases d'aménagement de la ZAC en naviguant dans les pages suivantes :
Les entreprises et logements
Les projets en cours et à venir
Le parc des Bruyères
L'école La Cigogne

-------------------------------

-
Télécharger le guide
pratique édité
par l'association des commerçants des Bruyères


 


Le site des bruyères a été lauréat
du 1er concours de développement
durable départemental.
Pour en savoir plus, cliquez sur le lien.
La ZAC des Bruyères en chiffres

ZAC des Bruyères
Superficie : 20 hectares
Opérateur : Société Sefri-Cime
Urbaniste : RDE

Le parc des Bruyères (en savoir plus)
Inauguration le 10 juin 2006
Ouverture officielle : 17 juin 2006
Superficie totale : 3,4 hectares de parc public et jardins privés
dont 2,2 hectares de parc public
Maître d’ouvrage : ville de Bois-Colombes
Paysagiste, concepteur et maîtrise d’œuvre : Thébaud Urbanisme et Paysage (TUP)

2 500 m3 de terre végétale ont été apportés pour aménager 40 cm de hauteur de terre sur l’ensemble de la surface pour les plantations.

Bassin : 2 000 m2
Gazon : 8 900 m2
Plantations :

* 13 300 m2
* plus de 160 arbres dont 70 de 15 à 25 ans.
* Une centaine d’arbres d’une circonférence de 20/25 cm
* 8 430 arbustes
* 3 550 plantes couvre-sols

1 grand espace de 2 aires de jeux pour enfants d’âges différents : 180 m2
Mobilier : 26 bancs dont 4 en pierre
Dimension du parvis devant le bassin : 21 X 35 m
Dimension du parvis sous le filtre anti-vortex de l’école : 27 X 16 m
Dimension des kiosques : 3,50 X 3,50 m
Temple d’amour :
Hauteur du monticule : 5,25 m
Belvédère : 5, 55 m
Coupole : 2,95 m
Diamètre : 2,80 m 6 poteaux disposés tous les 60°
Rochers artificiels composés de structures métalliques et de béton.

L’école La Cigogne
11, rue du Moulin-Bailly - 92270 Bois-Colombes
Tél. : 01 55 66 00 10
Architectes : Patrice Novarina et Alain Béraud
Début des travaux : 10 mars 2004
Fin des travaux : septembre 2005 Inauguration : 17 septembre 2005
Nombre de classes : 9 classes, dont 4 classes maternelles et 5 élémentaires + 1 centre de loisirs.


 
Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Écouter l'article

Nouveau livre sur les Hauts-de-Seine

JUIN 2013 : Les Hauts-de-Seine insolites

Un nouveau livre sur les Hauts-de-Seine vient de sortir. Ecrit par Renée Grimaud, cette nouvelle édition met en valeur les secrets et lieux insolites du département. En couverture, on peut remarquer une photo de la Cigogne : une double page lui est totalement consacrée. Avis aux interessés !
www.parigramme.com


D'Hispano-Suiza au quartier des Bruyères :
une reconversion réussie

image
      L'usine en 1921
La naissance de la soufflerie
Les usines de construction automobile Hispano-Suiza (les célèbres “belles Hispanos” à l’emblème de La Cigogne) se sont installées en 1913 à Bois-Colombes. Dès la Première Guerre mondiale, c’est toutefois la vocation aéronautique d’Hispano qui a connu un développement fulgurant : en 1917, l’usine de Bois-Colombes avait doublé sa surface pour atteindre 6 hectares.

L'usine en 1921
En 1937, pendant l’âge d’or d’Hispano, est construite la plus grande soufflerie privée du monde. Après la Seconde Guerre mondiale, à la Libération, la société se retrouvera dans une situation difficile : production arrêtée, usines dévastées…
Malgré une orientation vers la fabrication d’éléments hautement technologiques, elle sera absorbée, en 1968, par le groupe SNECMA dont elle en deviendra une filiale en 1977. Dans un premier temps, la société relèvera avec succès le défi de la robotique. Cependant le site ne constituera plus un atout industriel pour le groupe qui enregistrera des pertes records en 1994. Dès 1995, la délocalisation de la production de l’usine de Bois-Colombes sera envisagée pour devenir effective le 31 mars 1999, date qui marquera la fin de la période industrielle de Bois-Colombes.

La renaissance du site
Il faudra seulement sept ans après le départ d’Hispano pour que le quartier des Bruyères connaisse une véritable renaissance. En voici les principales étapes.
1999
La municipalité dirigée par Yves Révillon souhaite le maintien de la vocation économique du site. Après trois ans d’âpres négociations avec le propriétaire des terrains, un accord, qui prévoit 115 000 m2 d’activités, sera enfin conclu.
2000
La soufflerie de l’usine Hispano-Suiza est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques de France.
image2001
La soufflerie sera préservée et transformée en école. Après enquête publique et désignation de l’aménageur, Sefri-Cime, les travaux de dépollution des terrains et de démolition de l’usine débutent. Ils seront quasiment terminés à la mi-novembre.
2003
Le long de l’avenue de l’Europe, le chantier le plus important de l’histoire de Bois-Colombes s’élève peu à peu. En mai 2003, autour du futur parc, le bâtiment de Colgate-Palmolive, réalisé par Jacques Franceschi, s’étend sur 10 000 m2 tandis que les fondations d’Aviva sont édifiées. Sur 1,5 hectare, la société doit accueillir, en 2005, dans ses 40 000 m2, quelque 3 000 salariés. Le bâtiment conçu par Jean-Marie Charpentier, également architecte de l’Opéra de Shangaï, sera le plus important siège d’entreprise des Hauts-de-Seine.
2004
294 premiers logements sont construits
image2005
Parmi les 350 logements supplémentaires de la première tranche des travaux de la Zac des Bruyères, ceux en accession à la propriété sont commercialisés et très vite vendus. Le 19 avril, l’installation du temple d’amour marque l’achèvement des gros travaux du parc.
En septembre, la nouvelle école “La Cigogne” signée par les architectes Patrice Novarina et Alain Béraud ouvre ses portes. Son filtre anti-vortex (le vortex étant le tourbillon d’air généré par la soufflerie), emblème majestueux de son histoire, participe déjà de l’identité du nouveau quartier.
2006
Le parc des Bruyères, signé Philippe Thébaud, est inauguré le 10 juin. Il apporte désormais sa touche gracieuse de verdure et d’eau à l’ensemble du site.

Hasard du calendrier, le 12 décembre, le site des bruyères est récompensé deux fois, dans sa dimension "développement durable" - trophée I.D.E.E.S 92 - et pour l'audacieuse transformation de l'ancienne soufflerie - Diplôme d'honneur de l'Académie Internationale d'Architecture remis à Patrice Novarina, architecte du projet -



.Pour revenir en haut de la page, cliquez sur : haut de page