Mairie de Bois-Colombes - 15, rue Charles-Duflos - 01 41 19 83 00

Plan interactif

Entre bois-colombiens quoi de neuf à bois colombes ?
Le quartier des Bruyères : l'école La Cigogne et la soufflerie
Le quartier des Bruyères : la ZAC
Le quartier des Bruyères : le parc

Dans la même rubrique :
VOS DÉMARCHES - LE PLU - LES PROJETS EN COURS - LE QUARTIER NORD
LA CARTOGRAPHIE DU BRUIT À BOIS-COLOMBES


DÉLÉGATIONS : vous pouvez rencontrer les adjoints au Maire sur rendez-vous à la mairie.
Maire adjoint du quartier centre-ville en charge de l'urbanisme : Jean-Pierre LE LAUSQUE
Maire adjoint du quartier des Bruyères et des Vallées en charge de l'environnement : Henri VINCENT
Maire adjoint en charge du patrimoine bâti, de la voirie, des transports et de la petite enfance : Sylvie MARIAUD
Maire adjoint du quartier Mermoz, Victor-Hugo, Argenteuil en charge des manifestations publiques : Anne Gabrielle CANTET

CONTACT : pour contacter la mairie, connaître les adresses et numéros de téléphone, voir en bas de page

LECTURE SONORE : sélectionnez le texte à lire puis cliquez sur le pictogramme Ecoutez le texte avec ReadSpeaker qui apparaît à côté : ça marche !

Livret expo 2014
--- Livret "Hispano-Suiza: 100 ans d'une histoire commune"- 2014




--- Livret "Visite de l'école La Cigogne" - 2009



livret 2004
--- Livret "La soufflerie de l'usine Hispano-Suiza de Bois-Colombes" - 2004


JUIN 2013 :
Les Hauts-de-Seine insolites


Nouveau livre sur les Hauts-de-SeineEcrit par Renée Grimaud, cette nouvelle édition met en valeur les secrets et lieux insolites du département. En couverture, on peut remarquer une photo de la Cigogne : une double page lui est totalement consacrée.
Avis aux interessés !
www.parigramme.com

 

Ecoutez le texte avec ReadSpeaker Écouter l'article
aL'école La Cigogne :
première pierre de la ZAC des Bruyères


Aménagée au sein de l’ancienne soufflerie d’Hispano-Suiza, labélisée “Patrimoine du XXe siècle”, cette école accueille, depuis la rentrée 2006, 2 classes maternelles et 2 classes élémentaires, un centre de loisirs ainsi que les bureaux de l’Inspection départementale de l’Éducation nationale.

Située en plein cœur du nouveau quartier des Bruyères, aux portes de la Défense et de Paris, cette réalisation exemplaire concilie, avec harmonie, tradition et modernité.

Si elle confère une seconde vie à un bâtiment emblématique, elle est aussi l’incarnation du renouveau de cet ancien site longtemps désaffecté qui accueille désormais de grandes entreprises et une dizaine d’immeubles d’habitation.



La CigogneLa fiche technique

École La Cigogne
11, rue du Moulin-Bailly - 92270 Bois-Colombes - Tél. : 01 55 66 00 10
Architectes de la restructuration : Patrice Novarina et Alain Béraud
Début des travaux : 10 mars 2004 - Fin des travaux : septembre 2005
Coût des travaux : près de 4 millions d’euros hors taxes et hors honoraires
Inauguration : 17 septembre 2005
Nombre de classes : 9 classes, dont 4 classes maternelles et 5 élémentaires,
+ 1 centre de loisirs


Les origines de la soufflerie

La soufflerie de l’usine Hispano-Suiza de Bois-Colombes est construite en 1937 par la société Haour Frères. Elle mesure 55 m de long sur 16 m de large : “La soufflerie privée la plus importante du monde entier”, écrit la revue l’Illustration (novembre 1938). La première soufflerie d’étude aérodynamique expérimentale, sur modèles réduits, avait été créée en 1909 par Eiffel, à Auteuil. La grande soufflerie de Bois-Colombes reprend le même principe, mais pour des essais en grandeur nature sur les fuselages, moteurs et hélices d’avion, en reproduisant les conditions en vol. Le principe de fonctionnement est simple : un collecteur en forme d’entonnoir capte l’air extérieur et l’amène dans la chambre d’expérience où sont placés les modèles, puis un diffuseur est chargé de régulariser le flux d’air et de le diriger vers une hélice qui l’évacue à la sortie de la chambre.

En 1938, dans la veine d’air de 5 m de diamètre, la vitesse de 325 km à l’heure peut être atteinte grâce à un ventilateur de 16 pales de 8 m de diamètre, entraîné par un puissant moteur électrique. Le débit de l’air aspiré est alors énorme : jusqu’à 100 000 m3 à la minute ! En 1939, l’usine de Bois-Colombes produit 132 moteurs d’avion par mois, production qui s’accroît fortement après l’entrée en guerre de la France contre l’Allemagne et finit par atteindre 234 moteurs en mars 1940, puis 330 en juin.



La soufflerie : monument protégé

aEn fait, dès l’annonce de la fermeture du site, en 1996, des salariés d’Hispano-Suiza mais aussi des habitants de Bois-Colombes émettent vivement le souhait qu’une trace de la mémoire de l’usine, qui fait partie du paysage communal depuis 1914, soit conservée. Le principe de la sauvegarde de la soufflerie est retenu.

Le 19 avril 2000, la soufflerie Hispano-Suiza fait l’objet d’une mesure de protection : certaines parties sont inscrites sur l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques par arrêté du Préfet d’Île-de-France. Cette mesure permet non seulement de préserver le caractère singulier des façades de la soufflerie, mais aussi de conserver la mémoire industrielle du site, offrant ainsi aux futures générations l’assurance de la transmission d’un symbole fort du passé industriel qu’a connu Bois-Colombes.



La soufflerie transformée en école

a Les démolitions interviennent en 2001. En décembre 2003, la commune devient propriétaire de la soufflerie et peut mener à bien son projet de création d’une école publique dans le cadre de la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) des Bruyères. En septembre 2004, les travaux de restructuration et de transformation sont déjà bien avancés. Les deux architectes, Patrice Novarina et Alain Béraud, qui ont conçu les plans ont eu à cœur de conserver le plus possible la structure et les caractéristiques de l’ancienne soufflerie.



Quelle épopée que celle d’Hispano-Suiza à Bois-Colombes et quel incroyable destin que celui de cette gigantesque soufflerie ! D’abord lieu de recherches et d’innovations technologiques, la chambre d’expérience, où les ingénieurs procédaient à leurs essais sur les moteurs d’avion qui équipaient l’Armée de l’air française, abritera désormais des générations d’écoliers bois-colombiens. Comment rester insensible à son architecture originale, à son glorieux passé technologique ? L’ouverture de l’école “La Cigogne”, a sans doute inauguré la vraie naissance du quartier des Bruyères. Le symbole mythique d’Hispano renaît symboliquement de ses cendres et prend un nouvel envol.

En savoir plus

Informations auprès du service Archives-Documentation
Le service Archives-Documentation est ouvert aux horaires de la mairie (du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30). L'inscription y est gratuite sur présentation d'une pièce d'identité en cours de validité, et les photographies sans flash des documents y sont autorisées.
Contact : Tél. : 01 41 19 83 48archivesdoc@bois-colombes.com


La rubrique "histoire de la ville"
Retrouvez les pages d'histoire de la ville ici.


.Pour revenir en haut de la page, cliquez sur : haut de page